Mes textes, Poésies et pensées  

Page 1 / 2 Suivant
  RSS
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 2

Bonjour à toutes et à tous,

comme je vous l'ai proposer lors de ma présentation je vais déposer  pour partager avec vous mes modestes écrits, mes poèmes et mes réflexions .

Certains  dates de quelques années , j'ai d'ailleurs un profil sur quelques forums de poésie , Facebook comme sur d'autres pour mes photos conventionnelles et musique.

J’espère que  ma vision des choses , ce qui me touche, ce qui me révolte ,  ce qui m’obsède.

Vous me pardonnerez les quelques défauts que vous trouverez dans mes propos sous forme d'encre de pixel , comme ses erreurs de syntaxes , d'orthographes et de règles grammaticales qui ne sont que les écueils qui se dressent  sur ce chemin que j’emprunte de notre langue si riche mais par moment si complexe.

Voilà en quelques mots, le reste est à suivre.

 

Bien à vous toutes et tous.

D.jfk  .

  

RépondreQuote
Posté : 02/03/2018 4:32 BelamiVar, Freyja et ricounet31 aiment
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 2

Désir ....

 

.

De désir de vous plaire pour jouer de cette braise
A vous de nous dire comment vous consumer
Sentez qu’en nous monte furieusement la sève 
Pour qu’elle puisse enfin d’un coup vous honorer.

Vous faite de nos cœur puéril et si fragile
Quand de cette vue qu’on ne saurait occulter
Comme dans une vie que l’on croit si futile
Enfin de nos yeux que d’aimer vous caresser.

Et comme un met que l’on porte à la bouche
Le doux présent que notre cœur ainsi réclame
Puis se glisser enfin cette nuit dans votre couche
A moins que tout réside en un sulfureux fantasme.

D.

RépondreQuote
Posté : 02/03/2018 5:03 BelamiVar, Fantasmeur et Freyja aiment
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 2

Fantasmes...

Et si l’on espère ainsi tous un si jolie fantasme
La vie sournoise nous ramène en soulevant son masque
Nous laissant en main à ce que l’on défini comme orgasme
D’un plaisir plus rapide que le coup précis d’une cravache.


Dans le fond d’un lit on en mesure ce qui s’en détache
Dois ton pour autant se contenter d’une feuille, d’une image
Et laisser aux vautours de l’amour se repaître du carnage
Pleurant sur le sort de cette pitoyable et misérable libido.


Pour un corps qui n’est que devenu ce funeste fardeau
Quand votre esprit ne s’étonne plus de l’infâme ricochet
Ou son l’âme se meurt d’avoir perdu ainsi tout reflet
Le cœur s’apaise en reconnaissant cette petite mort.


Comme un bien fait ou l’homme s’émeut et s’en fait fort.  

 

D.

RépondreQuote
Posté : 02/03/2018 5:10 BelamiVar, Fantasmeur et Freyja aiment
Freyja
(@freyja)
Level 6

Ça nous change 😊 merci 😊

Fan des one-shot, curieuse et aventureuse 😊

RépondreQuote
Posté : 02/03/2018 5:25
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 2
Posté par: Freyja

Ça nous change 😊 merci 😊

Bonjour Freyja et merci pour ton appréciation .

Ceci va me motiver à réécrire car je suis en manque d'inspiration en ce moment.

J'ai quelques essais  sur des textes pornographiques que je ne déposerai pas sur ce topic , je sais que ceux ci ne plairont certainement pas mais c'est dans la même style d'écriture que l'écrivain Esparbec  dont j'essaie maladroitement de m'inspirer .

Bonne fin de journée Freyja.

Bien à toi.

D.

 

RépondreQuote
Posté : 02/03/2018 5:45
Fantasmeur
(@fantasmeur)
Level 1

J'aime bien fantasmes, mais en meme temps, y'a un truc qui me gêne dans le rythme. Apres, c'est peut etre juste moi, j'ai parfois du mal avec la poésie si ca ne "chante" pas dans ma tête automatiquement

J'aime tout rêver, et pourquoi pas tout essayer.
Les fantasmes, c'est la vie : http://tranchesdefantasmes.wordpress.com/

RépondreQuote
Posté : 02/03/2018 6:40
GB_BoobsLover
(@gb_boobslover)
Level 7

Ah ! La poésie ! Cela me ramène quelques années en arrière, quand j'ai écrivais (rien d'érotique ou sensuel) 😀

GB, passionné de gros seins et de lactation, pour vous servir

RépondreQuote
Posté : 02/03/2018 7:16
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 2
Posté par: Fantasmeur

J'aime bien fantasmes, mais en meme temps, y'a un truc qui me gêne dans le rythme. Apres, c'est peut etre juste moi, j'ai parfois du mal avec la poésie si ca ne "chante" pas dans ma tête automatiquement

Bonsoir Fantasmeur  merci d'avoir pris le temps de passer sur ce nouveau sujet. Je comprend ton ressentiment , de plus la cadence n'est pas ce que l'on pourrait dire de parfaite, mais ce sont des mots qui s'imbrique et je ne fait que copier ce qu'ils m'inspirent. Bien à toi.

D. 

RépondreQuote
Posté : 02/03/2018 7:21 Fantasmeur aime
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 2
Posté par: GB_BoobsLover

Ah ! La poésie ! Cela me ramène quelques années en arrière, quand j'ai écrivais (rien d'érotique ou sensuel) 😀

Bonsoir et merci d'être passé , voilà quelques bribes .

 

Passe une bonne soirée.

D.

RépondreQuote
Posté : 02/03/2018 7:23
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 2

Désir Ephémère.


J’égraine sur ta peau les perles de mon délicat nectar
De cette liqueur j’inonde l’entrée de ton puits de miel
Quand à chacun des coups de ce bélier avide de ta chair
Régale l’envie qui ainsi me tenaille du tréfonds de mon être.

De toute cette félicité qui me dévore et me consume de désir
Jouissant dans le carcan de tes rêves, fantasmes de mes plaisirs.
Je déverse ma sève que je soumets au plaisir de t’en délecter
Pour prendre en otages tes plus folles et inavouables pensées.

Devant le mirage de ce que l’amour n’as plus à nous dévoiler
Fait de moi ton amant celui de ta folie, de tout ce que tu t’interdis
Pour devenir l’esclave de ta chair et de toutes tes convoitises
Ecrit dans le grimoire des amants à l’encre d'actes déchirés.

D.

RépondreQuote
Posté : 03/03/2018 11:51 BelamiVar aime
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 2

Ton regard.

D'un regard qui conduit au plaisir.
Douce et sublime femme dont le corps m'ensorcèle
Quand résonne ta voix mes yeux d'un coup étincelle
Et de cette chaleur que tu partage sans retenu
Me réconforte quand je me sens souvent perdu.

De ton visage, de tes lèvres couleur vermeil
De ton sourire qui illumine et rayonne ainsi
Ma bouche est comme attiré ton corps de miel
Et je jubile en butinant cet endroit aux plis précis,

Tel un cerf qui s'abreuve à cette rivière de plaisir
Je lape ta chair, me nourrissant de ton humus déposé
Arrache à ta gorge de puissants et délicieux soupirs
Ce doux breuvage qui m'enivre de cette odeur poivré

Car son goût ne me permettra jamais dans être rassasié.
Un jour peu être l'odeur et le goût de ma chère liqueur
Seront pour toi aussi important que de celle dont j'ai à coeur
De m'enivrer jusqu’à ce que l'extase vienne me libérer.

La douceur de ta main sur ma tige qui s'étire.
D'une!sensation étrange sur ce point de mir
La chaleur de ta paume qui décuple mon envie
Reposant sur mes précieuses bourses pleines de vie.

La légèreté et l'agilité de la caresse de tes doigts
Font gonfler les vaisseaux qui drainent ce qui gonfle mon mat,
Mon désir ne feignant plus sa nature, je me repends sur toi
Fasse que ses mots qui me tienne et me domine, me chatoie

J'aspire à de biens plus forts et délicieuses sensations
Pour ne jurer que pour ton emprise, de ta fougue, de ton intention.

 

D.

RépondreQuote
Posté : 03/03/2018 11:53 BelamiVar aime
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 2

Posé devant cette immensité notre esprit se trouve soudain à l'abandon, de toutes ses choses futiles qui s'entasse comme de la vaisselle usée dans le panier du temps. 
Nos yeux cherchent sans fin l'horizon, pensant qu'il est plus facile de définir l'absolu vérité dans le reflet d'un amour perdu. 
Puis notre regard se tourne vers l'infini tristesse , là où nos peurs nous absorbent de leurs obscurités quand nos âmes implorent que chacune de nos secondes de vie ne s'effacent et ne deviennent qu'un leurre comme une imperfection de l'univers. 
Doit-on pour autant penser à l'inutilité de tout ce qui nous entoure, pour braver ses esprits ne laissant qu'une trace, un chemin ou tous nos songes déroute notre véritable nature vers les abysses où se loge la mélancolie. 
Est-ce ainsi que nos corps s'abandonnent dans ce vide sidéral, devenant le crystal de nos songes, de cette folie qui imprègne les fibres de nos moments égarés , 
Quand nos gestes ne sont plus qu'un mystérieux reflet dans le miroir de l'inutilité , singeant comme un pantin cette âme devant une mort qui exulte de joie devant ce pacte signé jadis par les dieux d'un autre monde, laissant un rictus en guise de sourire et de sa voix caverneuse nous invite à la rejoindre.

Ed, LBL.

RépondreQuote
Posté : 08/03/2018 9:20 BelamiVar aime
BelamiVar
(@belamivar)
Level 2
Posté par: Fantasmeur

J'aime bien fantasmes, mais en meme temps, y'a un truc qui me gêne dans le rythme. Apres, c'est peut etre juste moi, j'ai parfois du mal avec la poésie si ca ne "chante" pas dans ma tête automatiquement

@LBL Comme je n'étais pas beaucoup sur le forum ces derniers temps, je découvre à peine tes textes. J'ai bien aimé Désir, mais comme Fantasmeur, je n'ai pas trop accroché à Fantasmes : c'est effectivement une question de choix des mots qui nuit au rythme. Il y a de belles idées, mais pas le phrasé que j'y attendais.

Mais tu m'as donné envie de lire les autres,  je vais les garder pour ce week-end. Et pour ce qui est de tes écrits pornographiques, j'aime beaucoup les livres d'Esparbec.

« Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie », L'homme qui aimait les femmes, François Truffaut.

RépondreQuote
Posté : 23/03/2018 10:55 LBL aime
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 2

Merci à toi @BelamiVar pour ton message sympathique,

moi qui ne suis qu'un piètre poète ,

cet apprenti écrivain 

 se noyant  dans le coté illusoire de mes pensées ,

Laissant mes mots se déchirés et finir ainsi en mille bribes lacérés   

Pour ne voir que le reflet  d'un texte ou la raison viens s’échouer  

Quand de ma plume s'étouffe d’inspiration  pour cette âme damnée .

23/03/2018 LBL

 

 

Edité : Il y a 4 mois 
RépondreQuote
Posté : 23/03/2018 4:33 BelamiVar aime
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 2

Votre Galbe . 

Votre galbe que je caresse ainsi du regard
N’est autre que mon malheur face à l’illusoire
De ne pouvoir chérir ce doux bijou sans fard
De baisers d’amour en guise de réquisitoire.

Pour ce désir ou jonche mes larmes en dépit
A vos pieds je me jette d’aucune retenu
En bouche cruelle voulant dévorer l’ennui
Me voici dans ce corps que je vous offre nu.

De ma langue j’en deviens le simple serviteur
Embrassant ce qui fait de vous ma reine
Apaisant vos envies je m’exécute sur l’heure 
En caresse buccale que ses lèvres soit mienne.

La jouissance est ainsi à nos âmes meurtries
Ce rayon de soleil que nous nous permettons
Quand l’amour, la tristesse en dépit de la folie
Assène à notre cœur l’erreur d’un cupidon.

Vous faire rougir ma belle de mes mots s’il le faut
Entrant dans cette demeure joyau de votre intimité
Me délectant comme le ferai de sa langue Sappho
Glissant vers votre plaisir celui qui vous est voué.

LBL, Quae LIbertinus.

RépondreQuote
Posté : 23/03/2018 4:47
Page 1 / 2 Suivant
  
En travaux

S'il vous plait Connexion ou Inscription