prostituées  

Page 6 / 6 Retour
  RSS

charmeur34
As du Missionnaire
Rejoins:depuis 6 mois 
Posts: 1189
2 avril 2017 0 h 13 min  
Posté par: Myra

 

#charmeur : je ne te casse pas, je te dis l'impression que tu donnes. Cette image que tu donnes de toi fait fuir les filles. 

   

Mais qu'est ce que tu racontes là ???? On est dans le topic prostituées, donc je parle en tant qu'homme ayant des pulsions sexuelles, ça m'empêche pas d'éprouver des sentiment par ailleurs

Vous interprétez vraiment mal ce que je dis


RépondreQuote
Anna
 Anna
As du Missionnaire Admin
Rejoins:depuis 3 années 
Posts: 1741
2 avril 2017 9 h 25 min  

hors sujet mais je pense qu'il est plus facile de chercher une relation serieuse passée 30 ans que du sexe. Parce que beaucoup de femmes cherchent du serieux à se poser peut etre fonder une famille.

 

blogueuse érotique sur : MondeSensuel


RépondreQuote
BelamiVar
As du Missionnaire
Rejoins:depuis 7 mois 
Posts: 1569
2 avril 2017 11 h 00 min  
Posté par: Aalex

 

Alors comment je ferais moi s'il n'y a plus d'escorte ? Je ne suis pas un violeur , j'en serais incapable. Je suis un tendre . Ça me démoralise là !! 

   

Mais non, tu n'es ni un violeur, ni un mec dangereux ni quoi que ce soit d'autre. Pas plus que Charmeur. On connaît tous la fonction sociale des prostituées, d'ailleurs Charmeur et toi en montrez tout l'éventail, en celui qui a besoin de tirer son coup et celui qui a besoin d'un présence tendre et câline. La fonction des prostituées dans la société, c'est bien de permettre à leurs clients d'avoir une activité sexuelle, voire sentimentale, et de trouver quelqu'un à qui parler. Elles sont une sorte de soupape de sécurité de la société : sans elle, elles permettent de réguler les tensions liées à la sexualité et d'éviter beaucoup plus de dérapage de type brutalité, viols, etc. Bon, c'est un peu simpliste, mais grosso modo, c'est comme ça.

Le grand paradoxe de la chose, c'est que la prostitution est malheureusement dans son immense majorité un esclavage sexuel, qu'il s'agisse se la prostitution contrainte de personnes (femmes ou homme, hein), qui n'ont plus ressources et n'ont pas d'autre recours que vendre leur corps ou qu'il s'agisse de la prostitution contrainte par des réseaux criminels (bien sûr, la plus nombreuse des deux). C'est en cela que le client est aussi coupable que le proxénètes, parce qu'il pérennise ces pratiques... même si, paradoxe encore, pris individuellement, vous êtes des hommes gentils, qui ne pensent pas à mal, et qui profitent de ce service qu'on leur propose. Donc, oui, Charmeur, si tu as besoin va voir des prostituées. Et oui, Aalex, profite bien de cette relation avec cette escort, et tout va bien. Sauf qu'il faut aussi garder cela en tête.

C'est un peu comme le téléchargement illégal : tout le monde sait que c'est mal (pour l'industrie du film, qui perd de grosses recettes), mais tout le monde le fait, moi en premier (parce que le cinéma et les DVD sont devenus tellement trop chers, que c'est presque un luxe aujourd'hui). On le fait, mais il y a des conséquences.


RépondreQuote
Stef
 Stef
Passionné(e) de Sexe
Rejoins:depuis 6 mois 
Posts: 412
3 avril 2017 9 h 44 min  

Au travers de tous ces commentaires, il y a un sujet qui n'a pas du tout était abordé et qui est le plus pervers de tous... 

Dans la rue, dans les bordels, les prostituées sont connues des services sociaux et de police des moeurs... Elles peuvent être le cas échéant aidées et épaulées. Même si c'est dur pour les filles parcequ'elles subissent un chantage sur leur famille resté au pays. Parceque oui, la plupart des filles exploitées viennent des pays de l'est ou d'Afrique. 

Mais il y a aujourd'hui via certains site de rencontres ou de petites annonces peu scrupuleux, des trafics ou les filles sont déplacées de ville en ville, passent leur journée enfermé dans un hôtel ou les proxos, via de véritables plateformes téléphoniques organisent les RV. Les filles sont droguées pour tenir et subissent les assauts des clients pendant des heures... Ces filles là sont difficiles à identifier, à suivre et pourtant il me semble que ce sont elles qui sont véritablement victimes. Le client a malheureusement sa part de responsabilité dans ce cas là! Et pour moi cela ne me choquerait pas s'il était poursuivi pour non-assistance à personne en danger. 

Je le répète à nouveau, légalisons, régulons, contrôlons, taxons, nous enlèverons une partie du business des proxénètes qui se dérouteront vers d'autres activités qui rapporteront plus...


RépondreQuote
BelamiVar
As du Missionnaire
Rejoins:depuis 7 mois 
Posts: 1569
3 avril 2017 10 h 41 min  

Entièrement d'accord avec toi. Et c'est bien que tu aies soulevé cette question des nouveaux modes de la prostitution, qui sont tout aussi immondes, mais peut-être plus difficiles à découvrir. Alors oui légalisons, régulons, contrôlons, taxons !


RépondreQuote
Anna
 Anna
As du Missionnaire Admin
Rejoins:depuis 3 années 
Posts: 1741
3 avril 2017 11 h 26 min  

oui ça c'est juste horrible pour les filles !

 

blogueuse érotique sur : MondeSensuel


RépondreQuote
Anna
 Anna
As du Missionnaire Admin
Rejoins:depuis 3 années 
Posts: 1741
8 mai 2017 8 h 22 min  

j'ai eu l'occasion de discuter avec une escort. Et en effet comme je le pensais, c'est vraiment plus un choix personnel, qu'un reseau comme la prostitution. 

Et niveau "securité/hygiene" , c'est bien ce que je pensais rapport protegé et depistage reguliers.

blogueuse érotique sur : MondeSensuel


RépondreQuote
Goepin
Découvre le sexe
Rejoins:depuis 3 mois 
Posts: 29
8 mai 2017 16 h 06 min  

Bonjour à tous,

Merci, Charmeur, pour ce sujet riche en réflexions.

En ce qui me concerne, je ne me suis jamais adressé aux services d'une prostituée. Je suis bien trop timide pour faire cette démarche, d'autant plus que cela représente toujours pour moi une espèce de honte non raisonnée. Mais, au delà de ces réserves qui pourraient me retenir si j'en avais envie, je ne me sens absolument pas motivé, car il m'est nécessaire de tisser d'abord une complicité avant d'envisager une relation intime.

J'en profite pour vous remercier, Aalex, pour votre témoignage à ce sujet démontrant que l'équation n'est pas forcément impossible à résoudre entre relation tarifée et relation complice. C'est très intéressant.

Sur le fond, je vous rejoins, Charmeur, dans le constat que dressez de la nécessité de libérer d'une manière ou d'une autre les pulsions sexuelles d'un homme célibataire. Je ne trouve pas que ce soit se rabaisser ni s'humilier que de payer les services d'une femme, pourvu qu'elle soit consentante. Si j'ai bien suivi les mœurs de quelques uns de mes contemporains, il me semble que beaucoup de "coups d'un soir" réalisés ivres morts, pour n'être pas tarifés, n'en sont pas moins mécaniques qu'une relation avec une prostituée.

Le problème en ce qui concerne la prostitution est que nous savons bien que beaucoup de prostituées ne choisissent pas délibérément d'offrir leur corps pour de l'argent. Je ne pense pas néanmoins qu'on puisse faire le reproche de ce constat au client davantage qu'à la prostituée. Les seuls coupables et bénéficiaires de cette situation sont les proxénètes qui exercent leur emprise sur les prostituées et pour ainsi dire une véritable traite esclavagiste au grand jour. Le client, lui, se retrouve face à une femme qui, pour autant qu'il peut en juger, est consentante de fait même de son offre de service. Il est donc parfaitement hypocrite de mon point de vue que de s'en prendre au client.

Quelqu'un pourra d'ailleurs peut-être m'éclairer à ce sujet : cette répression est avant tout théorique, non ?

Bien à vous tous et bonne fin de week-end prolongé.


RépondreQuote
BelamiVar
As du Missionnaire
Rejoins:depuis 7 mois 
Posts: 1569
11 mai 2017 14 h 55 min  

Tout à fait d'accord avec toi Goepin. La presse il y a quelques années a rapporté des cas de clients condamnés pour avoir fait appel aux services de prostituées. A part ça, je ne pense pas que cette répression ait été vraiment très importante.


RépondreQuote
Page 6 / 6 Retour
  
En travaux

S'il vous plait Connexion ou Inscription