le regard des autres sur le BDSM  

Page 2 / 6 Retour Suivant
  RSS
BelamiVar
(@belamivar)
Level 2

Comme Ricounet, je découvre cet univers en vous lisant, et ça donne des idées, c'est vrai. Quant à ceux qui jugent, malheureusement, la bien-pensance est partout, dans tous les domaines, et finalement on est toujours le con d'un autre. C'est comme dans tous les domaines : on achète un nouveau vêtement, on est jugé au travail, on poste un truc qui nous faire rire sur FB, et on une poignée d'imbécile qu'on connaît à peine qui vient râler, etc. Inutile d'en tenir compte, et c'est eux qui se disqualifie auprès de nous. J'ai pris l'habitude de ne plus traîner derrière moi des gens qui n'apporte pas pleinement quelque chose, et de ne plus m'inquièter de ce qu'ils peuvent dire sur moi, dans quelque domaine que ce soit.

« Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie », L'homme qui aimait les femmes, François Truffaut.

RépondreQuote
Posté : 22/12/2017 9:21 lalyonnaise, SquirtLand, Anna et 1 personnes aiment
Stef
 Stef
(@stef)
Level 1

Il est extrêment difficile d'arriver à se détacher de la perception que les personnes qui nous entourent ont de nous.

C'est influencé par notre système éducatif et nos modes d'évaluations standardisés, basés sur des objectifs qui sont constitués non pas sur des marges de progression à atteindre, mais sur des critéres généraux fixés par un organe de tête sans ajustements aux individus. Cela ne permet pas d'évoluer, mais de classer et éliminer au lieu de faire progresser...

Bref, désolé par ces disgressions un peu ennuyeuses mais que j'avais besoin d'exprimer tant il est désolant de voir comment certains ce permettent de juger les gens. Qui a le droit de prétendre que telle ou telle chose doit être interdite parce qu'il estime que cela ne lui convient pas?? Merde (sic...) respectons nos libertés individuelles! Prenons plaisir à vivre, baisons comme bon nous semble, mangeons ce que l'on veut, saoulons nous si cela nous chante! 

Hormis le fait d'assumer une sexualtité quasi quotidienne quand les discussions amicales dérivent vers le sexe, nous ne rentrons jamais dans le détails de notre sexualité, donc j'aurai du mal à m'exprimer sur le ressenti des personnes vis à vis du BDSM... Mais force est de constater qu'au vue du nombre de livres vendu par E.L. James, le nombre de personnes qui sont allés voir le film, l'explosion des ventes de sextoys côté BDSM... Cela ne laisse personne indifférent! Bien au contraire.

Alors aux détracteurs de ces pratiques: Foutez nous la paix!! 

 

RépondreQuote
Posté : 22/12/2017 10:05 lalyonnaise, BelamiVar, SquirtLand et 2 personnes aiment
Anna
 Anna
(@admin)
Level 5

Merci encore pour vos réponses.

Belami ton message me parle beaucoup 😉 surtout la fin lol

blogueuse érotique sur : MondeSensuel

RépondreQuote
Posté : 23/12/2017 4:06 BelamiVar, SquirtLand, ricounet31 et 1 personnes aiment
SquirtLand
(@squirt)
Level 1

BDSM!  

Dimanche, c'est le jour de repos.

Samedi, c'est la bounga bounga 😊

Mardi/Mercredi, rho ! C'est boulot 

...du coup, J'ai plus un  penchant pour le B 😊

 

Fou du cunni et de l'analingus en mode levrette

RépondreQuote
Posté : 31/12/2017 9:13 BelamiVar, Freyja et ricounet31 aiment
BelamiVar
(@belamivar)
Level 2
Posté par: Anna

Merci encore pour vos réponses.

Belami ton message me parle beaucoup 😉 surtout la fin lol

Merci Anna. 😉

« Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie », L'homme qui aimait les femmes, François Truffaut.

RépondreQuote
Posté : 02/01/2018 2:55
lalyonnaise
(@lalyonnaise)
Level 2

perso nous pratiquons le bdsm frisco et moi et ce, depuis le 1er jour. Nous n'étions absolument pas novices, mais il m'a fait découvrir d'autres façons de l'apprécier. Nous l'assumons et j'adore. Par contre je suis assez pudique pour en parler avec des étrangers (sauf sur les forums) et beaucoup me croient coincée. Hihi.

RépondreQuote
Posté : 19/03/2018 10:56 Goepin aime
Jules
(@jules)
Level 5

J'aimerai en savoir plus sur votre expérience BDSM. 
Je sais que chaque expérience est unique, et chacun conçoit le BDSM à sa façon, mais je suis curieux.

RépondreQuote
Posté : 19/03/2018 10:58 lalyonnaise aime
lalyonnaise
(@lalyonnaise)
Level 2

bravo stef, tu as tout à fait résumé ma façon de penser.

RépondreQuote
Posté : 19/03/2018 10:59
lalyonnaise
(@lalyonnaise)
Level 2

bien quand Maître Frisco commence à me "travailler" je me dis toujours que je veux du soft mais comme je pars au quart de tour et que toute ma personne est une zone érogène, je perds la tête et j'ai tendance à être no limite. Pour sa plus grande joie. Mais j'en dirai

RépondreQuote
Posté : 19/03/2018 11:32 Goepin aime
lalyonnaise
(@lalyonnaise)
Level 2

mais j'en dirai plus mercredi

RépondreQuote
Posté : 19/03/2018 11:33
Legras
(@legras)
Level 6

Je n'ai jamais osé en parler ouvertement IRL. Je travail dans un univers très féminin et lors d'une pause des collègues parlait des "50 nuances", je rigolait intérieurement lorsqu'elles disait avoir chaud lorsqu'il était parlé des menottes et du bandeau sur les yeux, je me disait si tu savais ce que je connais.

Une autre m'a dit avoir déjà fait l'amour attaché, mais ne pas avoir aimé. Je n'ai pas voulu rentrer plus dans les détails mais si c'était juste faire crac-crac les mains menotté au lit c'est sûr que ce ne doit pas être fun.

Mais comme beaucoup de pratiquant, le BDSM n'est pas pour rabaissé ou être rabaissé, c'est surtout de la confiance et une découverte de ses limites. Pour une majorité de personnes quand on parle de BDSM (ou bondage, pas sur qu'ils connaissent le BDSM) il ne voit que le rabaissement, les insultes et les coups. Je vois une approche beaucoup plus psychologique, accepté d'être attaché c'est accepté d'offrir son corps et faire confiance à l'autre. Comme je l'ai lu sur un site récemment celui qui détient le plus de pouvoir est le soumis, car le maître ne peut s'amuser que dans les limites posée par le soumis, si il en sort le soumis peut tout arrêter.

RépondreQuote
Posté : 19/03/2018 5:08 Goepin et lalyonnaise aiment

Bonjour, je me permets de participer, car nous sommes pratiquants. Je ne dis pas « le » BDSM, car comme @croch4u l’a dit, il y a autant de pratiques que de pratiquants.

On trouve sur le net pléthore de sujet pour définir ce mot BDSM. et vous savez quoi : personne n’est d'accord, si ce n’est que chacun pense le pratiquer. En fin de compte, on pourrait penser que c’est le 3ᵉ groupe de la conjugaison française. ce qui ne rentre pas dans les deux premiers finissent ici.

pour ce qui est de l’image qu’il en a, je trouve que c’est tout a fait logique qu’il y ai parfois une mauvaise image de la part des moldu, mais que les « initiée » ne comprennent pas pourquoi. ça vient justement du fait que personne parle de la même chose !

moldu : vous entendez BDSM, le fouet, les aiguilles, les coups, la Soumise qui pleure ? pourquoi pas le sang et les larmes ?

alors qu’un initié entend un seul mot : Plaisir.

il faut savoir juste que pour chaque pratique, chaque pratiquant a sa propre raison d’éprouver du plaisir et de l’excitation. Parfois c’est la même que d’autres, parfois c’est pour une raison qui lui est propre. Pour vous expliquer pourquoi on éprouve du plaisir au BDSM, et donc pourquoi ces malades mentaux le pratiques, il faut commencer par savoir de quel pratique on parle, et aussi de qui la pratique.

si vous lisez (je parie que c’est déjà fait hihi) l’article d'@Anna sur sa séance, vous aurez un aperçu de ce qu’Elle éprouve avec les pratiques cité, mais rien de plus.

juste pour faire avancer le schmilblick, je peux vous donner un indice sur ce qui provoque du plaisir a ma Femme lorsqu’elle devient ma Soumise:

— elle lâche prise. Elle me fait confiance à 100 %, et donc elle lâche prise a 95 %. elle peut toujours dire Non, mais elle n’en a pas besoins, car on reste dans sa zone de plaisir, mais pas toujours de confort.

— désinhibé de ses propres contraintes, elle peu devenir ce que je veux. Ce qui revient à dire qu’elle devient ce qu’elle n’oserait pas être normalement.

— elle est au centre de l’attention. je m’occupe d’elle, je la regarde, je la touche, je lui parle, Elle me donne du plaisir, Elle m’écoute, Elle brule d’en faire plus, je lui, je lui, je lui, elle me, elle me, elle me, NOUS.

je pense qu’il y a un élément qui échappe aux gens qui ne comprennent pas comment on peut passer le pas : c’est que lorsqu’on se soumet, ce n’est pas a n’importe qui. c’est dans la confiance qu’on lâche prise réellement. et dans la confiance et la connaissance l’un de l’autre que son BDSM prend du sens. je pense que ceux qui n’ose pas passer le pas manque de l’un ou de l’autre (si vous n’avez pas de partenaire c’est pas possible non plus hein).

pour citer @Freyja:

et je pense que par amour je pourrais tomber le masque et être l’adorable soumise qui dort en moi

bon, ceci dit, n’oubliez pas la première règle. Je vous parle de Mon BDSM, donc au final, c’est bon à jeter a la poubelle puisque cela ne s’applique pas a vous : p

ps: Et voila, encore un pâté de 45 lignes… je suis désolé si c’est trop long. Je sais pas faire autrement.

 

faites simple, hein. Personne ne va vous juger.

RépondreQuote
Posté : 27/03/2018 11:50 Goepin, Legras, SquirtLand et 3 personnes aiment
Freyja
(@freyja)
Level 6
Posté par: OurWayOfSerenity

Bonjour, je me permets de participer, car nous sommes pratiquants. Je ne dis pas « le » BDSM, car comme @croch4u l’a dit, il y a autant de pratiques que de pratiquants.

On trouve sur le net pléthore de sujet pour définir ce mot BDSM. et vous savez quoi : personne n’est d'accord, si ce n’est que chacun pense le pratiquer. En fin de compte, on pourrait penser que c’est le 3ᵉ groupe de la conjugaison française. ce qui ne rentre pas dans les deux premiers finissent ici.

pour ce qui est de l’image qu’il en a, je trouve que c’est tout a fait logique qu’il y ai parfois une mauvaise image de la part des moldu, mais que les « initiée » ne comprennent pas pourquoi. ça vient justement du fait que personne parle de la même chose !

moldu : vous entendez BDSM, le fouet, les aiguilles, les coups, la Soumise qui pleure ? pourquoi pas le sang et les larmes ?

alors qu’un initié entend un seul mot : Plaisir.

il faut savoir juste que pour chaque pratique, chaque pratiquant a sa propre raison d’éprouver du plaisir et de l’excitation. Parfois c’est la même que d’autres, parfois c’est pour une raison qui lui est propre. Pour vous expliquer pourquoi on éprouve du plaisir au BDSM, et donc pourquoi ces malades mentaux le pratiques, il faut commencer par savoir de quel pratique on parle, et aussi de qui la pratique.

si vous lisez (je parie que c’est déjà fait hihi) l’article d'@Anna sur sa séance, vous aurez un aperçu de ce qu’Elle éprouve avec les pratiques cité, mais rien de plus.

juste pour faire avancer le schmilblick, je peux vous donner un indice sur ce qui provoque du plaisir a ma Femme lorsqu’elle devient ma Soumise:

— elle lâche prise. Elle me fait confiance à 100 %, et donc elle lâche prise a 95 %. elle peut toujours dire Non, mais elle n’en a pas besoins, car on reste dans sa zone de plaisir, mais pas toujours de confort.

— désinhibé de ses propres contraintes, elle peu devenir ce que je veux. Ce qui revient à dire qu’elle devient ce qu’elle n’oserait pas être normalement.

— elle est au centre de l’attention. je m’occupe d’elle, je la regarde, je la touche, je lui parle, Elle me donne du plaisir, Elle m’écoute, Elle brule d’en faire plus, je lui, je lui, je lui, elle me, elle me, elle me, NOUS.

je pense qu’il y a un élément qui échappe aux gens qui ne comprennent pas comment on peut passer le pas : c’est que lorsqu’on se soumet, ce n’est pas a n’importe qui. c’est dans la confiance qu’on lâche prise réellement. et dans la confiance et la connaissance l’un de l’autre que son BDSM prend du sens. je pense que ceux qui n’ose pas passer le pas manque de l’un ou de l’autre (si vous n’avez pas de partenaire c’est pas possible non plus hein).

pour citer @Freyja:

et je pense que par amour je pourrais tomber le masque et être l’adorable soumise qui dort en moi

bon, ceci dit, n’oubliez pas la première règle. Je vous parle de Mon BDSM, donc au final, c’est bon à jeter a la poubelle puisque cela ne s’applique pas a vous : p

ps: Et voila, encore un pâté de 45 lignes… je suis désolé si c’est trop long. Je sais pas faire autrement.

 

Merci de cet éclairage 😊😊😊

Fan des one-shot, curieuse et aventureuse 😊

RépondreQuote
Posté : 28/03/2018 12:02
Anna
 Anna
(@admin)
Level 5

merci pour ce témoignage !

blogueuse érotique sur : MondeSensuel

RépondreQuote
Posté : 28/03/2018 8:06 Freyja aime
ricounet31
(@ricounet31)
Level 4
 😆 Posté par: OurWayOfSerenity

Bonjour, je me permets de participer, car nous sommes pratiquants. Je ne dis pas « le » BDSM, car comme @croch4u l’a dit, il y a autant de pratiques que de pratiquants.

On trouve sur le net pléthore de sujet pour définir ce mot BDSM. et vous savez quoi : personne n’est d'accord, si ce n’est que chacun pense le pratiquer. En fin de compte, on pourrait penser que c’est le 3ᵉ groupe de la conjugaison française. ce qui ne rentre pas dans les deux premiers finissent ici.

pour ce qui est de l’image qu’il en a, je trouve que c’est tout a fait logique qu’il y ai parfois une mauvaise image de la part des moldu, mais que les « initiée » ne comprennent pas pourquoi. ça vient justement du fait que personne parle de la même chose !

moldu : vous entendez BDSM, le fouet, les aiguilles, les coups, la Soumise qui pleure ? pourquoi pas le sang et les larmes ?

alors qu’un initié entend un seul mot : Plaisir.

il faut savoir juste que pour chaque pratique, chaque pratiquant a sa propre raison d’éprouver du plaisir et de l’excitation. Parfois c’est la même que d’autres, parfois c’est pour une raison qui lui est propre. Pour vous expliquer pourquoi on éprouve du plaisir au BDSM, et donc pourquoi ces malades mentaux le pratiques, il faut commencer par savoir de quel pratique on parle, et aussi de qui la pratique.

si vous lisez (je parie que c’est déjà fait hihi) l’article d'@Anna sur sa séance, vous aurez un aperçu de ce qu’Elle éprouve avec les pratiques cité, mais rien de plus.

juste pour faire avancer le schmilblick, je peux vous donner un indice sur ce qui provoque du plaisir a ma Femme lorsqu’elle devient ma Soumise:

— elle lâche prise. Elle me fait confiance à 100 %, et donc elle lâche prise a 95 %. elle peut toujours dire Non, mais elle n’en a pas besoins, car on reste dans sa zone de plaisir, mais pas toujours de confort.

— désinhibé de ses propres contraintes, elle peu devenir ce que je veux. Ce qui revient à dire qu’elle devient ce qu’elle n’oserait pas être normalement.

— elle est au centre de l’attention. je m’occupe d’elle, je la regarde, je la touche, je lui parle, Elle me donne du plaisir, Elle m’écoute, Elle brule d’en faire plus, je lui, je lui, je lui, elle me, elle me, elle me, NOUS.

je pense qu’il y a un élément qui échappe aux gens qui ne comprennent pas comment on peut passer le pas : c’est que lorsqu’on se soumet, ce n’est pas a n’importe qui. c’est dans la confiance qu’on lâche prise réellement. et dans la confiance et la connaissance l’un de l’autre que son BDSM prend du sens. je pense que ceux qui n’ose pas passer le pas manque de l’un ou de l’autre (si vous n’avez pas de partenaire c’est pas possible non plus hein).

pour citer @Freyja:

et je pense que par amour je pourrais tomber le masque et être l’adorable soumise qui dort en moi

bon, ceci dit, n’oubliez pas la première règle. Je vous parle de Mon BDSM, donc au final, c’est bon à jeter a la poubelle puisque cela ne s’applique pas a vous : p

ps: Et voila, encore un pâté de 45 lignes… je suis désolé si c’est trop long. Je sais pas faire autrement.

 

Très très intéressant. Et c’est un moldu qui te dit ça .

Et c’est exact que la première définition que j’avais du BDSM n’est pas celle que je vois aujourd’hui 😏.

Sans être pratiquant, quoique on est tous plus ou moins soumis à sa moitié, je lis avec intérêt les tribulations de chacun.

Je ne prends pas la vie au sérieux, je n'en sortirai pas vivant

RépondreQuote
Posté : 28/03/2018 8:53
Page 2 / 6 Retour Suivant
  
En travaux

S'il vous plait Connexion ou Inscription