Premier contact  

  RSS

ricounet31
As du Missionnaire
Rejoins:depuis 6 mois 
Posts: 1073
9 juin 2017 11 h 44 min  

Je la ramenais chez elle, comme cela arrivait quelquefois. Nous sortions d'un soirée chez des amis communs, et il est vrai que cela faisait un moment que nos regards, nos frôlements présageaient une attirance plus qu'amicale.

Malgré cette attirance, rien de concret.

Cette fois fut différente.

Une fois dans la voiture, elle si timide, si retenue me dit: "Je n'ai pas envie de rentrer de suite chez moi, j'ai une féroce envie qui me tenaille, j'ai envie de te sucer"

Je restais sans voix quelques secondes avant de répondre d'une voix monocorde: "Avec plaisir, tes désirs sont des ordres".

Nos regards se croisèrent et nos lèvres se rejoignirent dans un baiser fougueux.

Sa main tâtonnait déjà vers mon entrejambe afin de vérifier que l'attirance était partagée. Elle sentit une bosse sous mon pantalon, son regard planté dans le mien en me disant:" Il va falloir que je m'occupe de cela avant que le pantalon explose"

Je ne la reconnaissais pas, mais que cela était excitant.

Je démarrais donc mais ne pris pas le chemin de chez elle.
Je trouvais un coin légèrement retiré de la route, afin de préserver un peu de tranquillité.

A peine arrêté, elle m'embrassa à nouveau tout en essayant de défaire mon pantalon. Je l'aidais à sortir mon sexe qu'elle avala de suite. Quelle extase.

Puis sa bouche commença un lent va et vient, sa langue venait titiller mon frein, puis tournoyer autour de mon gland.
Je voyais sa tête aller et venir tout en sentant mon plaisir monté.

Je crus voir également sa main glissée sous sa jupe.

Pour une première prise de contact s'était réussi.

Je sentais mon désir monter. Je n'allais pas tarder à jouir.

Sa main s'affairait également sous sa jupe, elle gémissais tout en me suçant.

Je lui dis que j'allais venir.
D'un mouvement de tête elle me fit comprendre que oui, elle ne voulait pas en perdre une goutte.

J'ai joui dans sa bouche par longues saccades, qu'elle a pris un malin plaisir à avaler.

Elle jouis quasiment en même temps, prise de soubresauts sous l'effet de ses doigts.

Puis elle se releva, s'essuya la commissures des lèvres d'un revers de sa main, et me dit :" il est tard, tu peux me ramener?"

Je pris donc le chemin de chez elle, en arrivant elle m'embrassa à nouveau et tout en descendant de la voiture me dit: "ton sperme est délicieux, j'en redemande quand tu veux".

Puis elle disparut dans la pénombre de la nuit.

Je ne prends pas la vie au sérieux, je n'en sortirai pas vivant


RépondreQuote
alfaducentaure
Fan du 69
Rejoins:depuis 1 année 
Posts: 630
10 juin 2017 13 h 44 min  

On est parfois surpris de l'attitude de certaines personnes qu'on imaginait même pas... Belle expérience. Réelle ou imaginaire ?


RépondreQuote
ricounet31
As du Missionnaire
Rejoins:depuis 6 mois 
Posts: 1073
10 juin 2017 14 h 11 min  

Juste sortie de mon imaginaire.

Je ne prends pas la vie au sérieux, je n'en sortirai pas vivant


RépondreQuote
  
En travaux

S'il vous plait Connexion ou Inscription