Vivement la prochaine fois!!!  

  RSS

Tekki
Coquin(e)
Rejoins:depuis 3 mois 
Posts: 150
23 septembre 2017 14 h 43 min  

Salut les annanautes!!

 

Voici donc un récit authentique, une aventure sympa, que je souhaite à tous. Cela date d'il y a une semaine environ.

 

 

 

Me voilà donc à mon bureau, en train de manger mon tupperware préparé la veille... C'était 300g de poulet sauce soja/miel et noix de cajou. Je m'étais fait une salade verte huile de noix/vinaigre balsamique et une poignée de quinoa (et oui un repas sain et équilibré quoi...). J'étais donc devant mon PC à discuter sur le chat du forum. J'échangeais un peu avec tout le monde et je râlais du fait que deux commerciaux devaient tenter de me vendre des milieux de culture tous plus révolutionnaires les uns que les autres (tient, quelle originalité n'est-ce pas?). Je crois que j'échangeais avec Belami, en lui disant que j'étais saoulé de savoir qu'ils m'attendais à l'accueil, mais qu'il fallait se faire désirer... Après tout, ils en avaient après mon porte feuille... Rien n'aurait pu me déloger de mon siège pendant que je dégustais tranquillement mon repas (quand on se tape 15h/jours, à un moment donné, il faut savoir déconnecter n'est-ce pas?).

 

Je décide alors de jeter un œil discret à la tronche de ses visiteurs indélicats..... Je retourne à mon bureau effaré..... Je me souviens dire à Belami un truc du genre "putain je te laisse, les commerciaux c'est juste deux bombes...". Ouais ouais, me direz-vous, le bonhomme en rute, le mâle cochon qui fait surface.... Mais quand même, pour le coup, c'était assez violent....

 

Je les reçois donc en salle de réunion, café préparé avec soin (j'en profitais pour le boire, c'est pas mal après un repas).

 

L'une entre elle avait disons 45ans, belle femme au grands yeux bleus, mince grande, blonde avec une coupe au carré parfaite, un pantalon noir moulant au fesses (popotin ferme et rebondi), un tailleur blanc laissant deviner une poitrine généreuse (très généreuse...). Elle avait pas mal d'humour avec beaucoup (trop) de bagout, me sortant des arguments de vente trop gros pour un singe qui connais toutes les grimaces ou presque...

 

Marion, 25ans environ, était la deuxième commerciale. Elle avait les cheveux châtain foncé, long, de magnifiques yeux bleus en amande, grande et clairement sportive, en minijupe, arborant un décolleté ne laissant aucun doute sur la jolie forme de sa poitrine... Et des jambes INTERMINABLES... Vive les talons... Dés qu'elle ouvrait la bouche, ses arguments étaient mesurés, construits et judicieux...

 

A un moment donné, je n'échangeais qu'avec elle, car nous avions la même manière de nous exprimer et d'aborder les choses... A la fin de l'entrevue, je leur proposais un café. La première devait retourner à son hôtel fissa, tandis que Marion acceptait. Elle repartait le soir même pour Bordeaux.

 

 

 

"- Ah oui? Vous êtes sur Bordeaux! Je dois y aller demain pour y auditer un prestataire! Il parait que c'est une jolie ville dynamique, mais je ne connais pas... Donc ce sera hôtel, boulot et retour!

 

- Vous devriez sortir un peu. Je vous conseille cet endroit, un bon pub avec de la super musique et du monde. J'y vais souvent!!! Et puis le jeudi soir c'est encore plus animé, vous verrez!"

 

 

 

Nous discutions une grosse demi heure (après tout, je n'avais pris que 20minutes de pause!!!!!!). Nous échangions sur des sujets divers et variés, nous commencions un peu à dériver sur des choses plus privées... Elle ne cessait de se caresser la pointe des cheveux, en me regardant systématiquement droit dans les yeux. Son regard était pénétrant mais ne me déstabilisait absolument pas. Moi aussi, je regarde le fond de l'âme de mon interlocuteur en observant le mouvement des pupilles, de ses yeux, et ses gestes. C'est ainsi que j'arrive très souvent à cerner la personnalité et les humeurs de l'instant de la personne en face de moi. Mais, l'heure tournait, et je devais retrouver mon équipe.

 

 

 

Elle me donnais sa carte de visite, comme il est de coutume, avec l'ajout de son portable perso gribouillé à la main. A priori des problèmes récurrents sur son téléphone pro pourrissaient son quotidien....

 

Bordeaux, 14h... Je suis chez le prestataire... Pas convainquant du tout, il s'est bien foutu de ma gueule en me vendant du rêve... Une catastrophe cette boîte... Je suis de mauvais...euh non, de très mauvais poil... Je défonce le "responsable qualité" incapable de me fournir des documents pourtant essentiels à son métier... Bref, une après midi pénible... Je dois faire un rapport à ma hiérarchie... Ma journée se termine beaucoup plus tôt que prévue... Je n'ai pas souhaiter en voir d'avantage... Le pauvre responsable technique a tout à fait compris les soucis et est resté courtois et souriant malgré mon humeur fracassante (ça m'arrive parfois, chose qui reste pourtant à dose homéopathique chez moi!!!!!).

 

17h30, je suis à l'hôtel (oui oui...). Je décide de faire un petit tour à Bordeaux. Très jolie ville qui semble dynamique. L'heure tourne... Je vais dans un petit resto du coin, ou je mange plutôt bien. Super ambiance aux alentours, jusqu'à ce que je tombe sur le pub dont Marion m'avait parlé. Il était 21h environ. Je m'assieds au comptoir tant bien que mal tellement le lieu grouillait de monde...

 

"Je pensais que vous alliez m'appeler, mais j'ai pris les devant, je me doutais bien que vous alliez débarquer ici!!" C'est avec beaucoup de mal qu'elle s'était faufilée jusqu'à moi. Elle avait dû s'égosiller pour que ses mots me parviennent!!!

 

"Je suis venue avec un couple d'amis, si vous... euh si tu le veux bien, rejoins nous!"

 

Je m'exécutais sans me faire prier. Elle avait mit un jean qui lui moulait son jolie fessier, avec un petit débardeur qui laissait bien entrevoir ses tétons qui pointaient.

Ses amis n'ont fait que se bécoter toute la soirée pendant que je discutais yeux dans le décoll... euh dans les yeux avec mon interlocutrice. De petits contacts physiques de plus en plus réguliers laissaient clairement entrevoir une volonté de rapprochement de part et d'autre. Sans que je ne m'en rende compte, elle avait posé sa main sur ma cuisse tout en continuant de m'expliquer ses aspirations pour le massage. Puis, d'un coup, sans prévenir :

 

"J'ai envie de baiser avec toi Tekki... On quitte le pub, et on va chez moi...." Elle habitait à 150m des lieux. En moins d'une minute j'étais dans son hall d'entrée, et à peine, la porte fermée qu'elle m'attrapa l'arrière de la nuque avec ses deux mains et collait ses lèvres violemment sur les miennes.

 

"Vas y enlève moi ce jean à la con" me dit elle tout en arrachant mes boutons de braguette. Elle se mit à genoux, les seins à l'air après que je lui ai retiré son débardeur, et enfournait goulument mon pénis déjà en érection dans la bouche. Avec vitesse et dextérité, elle exécutait les va et vient en gorge pro tout en serrant fermement mon organe dans sa main.

 

"Putain tu vas jouir? Je le veux ton jus, et après tu t'occuperas de ma chatte avec ta langue et tes doigts" me dit-elle avec un regard bestiale, la bouche dégoulinante de salive gluante. Je lui éjaculais dans la bouche, une quantité assez importante de sperme qu'elle avalait sans hésitation. Elle se précipita dans la chambre, je la suivais, et, à mon tour, je m'occupais de son petit bonbon.

 

"Vas-y VAS-Y, OUIIIII" J'ai dû lui mettre la main sur la bouche, tant ses cris étaient incontrôlables et suffisamment puissants pour réveiller toute sa résidence. Puis, je lui introduisit mon petit doigts dans l'anus, deux autre dans le vagin et mon pouce excitait son clitoris qui était rouge et gonflé. Très rapidement, elle atteint l'orgasme en hurlant des jurons qui donnait un ton bestiale à ce moment de pur sexe.

 

Elle se levait tremblante de tout son corps, se dirigeait dans la cuisine pour se désaltérer. Sans un mot je me collais derrière elle, lui caressant les seins, lui embrassant délicatement le cou, glissant doucement ma langue dans son oreille. Son corps tremblait encore du moment précédent, la chaire de poule parsemait la totalité de son corps. J'aimais entendre sa respiration qui devenait de plus en plus forte : elle posait son verre sur la table, attrapait de nouveau mon sexe gonflé à bloc et le branlait. Elle le fit glisser entre ses fesses, laissant mon gland côtoyer son anus encore gluant de salive et de cyprine. De plus en plus fort le contact se faisait.

 

"Je la veux là, tu sens ma chatte qui la veux? Je la veux, baise moi, baise moi, maintenant, ici, vite, je la veux..."

 

Je voulu aller chercher une capote, mais elle la tenait fermement, m'empêchant de me dégager...

 

" - Non, là, je la veux comme ça

- On n'a pas le droit comme ça, pas sans cap...

- tait toi, enfonce la, je la veux comme ça..."

 

Ses râles m'excitaient, mais je n'arrivais pas à me résoudre à la pénétrer ainsi, sans filet. Je me munis d'une capote, et ayant cerné le personnage et son désir ardent, je la bousculait violemment sur le lit, je la retournais et je la pris sans sommation en levrette en lui donnant des fessées qui la firent jouir de plaisir. Je tenais fermement son beau cul entre mes mains. Elle criait de plus en plus fort, mais les sons étaient atténués car je maintenais fermement sa tête contre le matelas. Au point ou nous en étions, je décidais de m'occuper du petit puits juste au dessus de ses lèvres. Sans aucune résistance, et ayant compris le sort que je lui réservais, elle écartait ses fesses, me laissant le chemin libre sans embuche vers ce jolie petit anus. Le petit "clac" de mon gland pénétrant son petit trou la fit sursauter légèrement et ses râlent de jouissance se faisaient plus excitants que jamais, plus atténués, plus longs, et beaucoup plus intense. Elle se touchait le petit bonbon avec fermeté, je sentais ses doigts effleurant mes testicules qui frappaient violemment son sexe.

 

Pendant une grosse heure et demi, nous nous essayâmes à une multitude de positions toutes plus excitantes les unes que les autres. Elle eu 2 orgasmes. Cette beauté bestiale me fit tourner la tête. Nous nous étions trouvé, me disais-je en lui assénant mes coup de queue. Et puis, le moment venu elle me supplia de jouir sur son visage.

Je m’exécutais, sans retenue aucune. Mon éjaculation était nettement moins importante que dans sa bouche, mais suffisamment puissante pour la surprendre. Elle se délecta à nouveau de ma semence, et pris une douche avec moi. Là bas, je lui excitais le clito jusqu'à ce qu'elle jouisse.

 

Il était près de 4h30, nous nous allongions, et partîmes dans les bras de morphé.

 

Courte nuit, je devais passer à l'hôtel chercher mes bagages et reprendre la route. Elle m'accompagnait, nous nous embrassions. Nous nous étions mis d'accord :  pas d'attachement, juste du sexe lorsqu'on se retrouverait proche l'un de l'autre.

 

Vivement la prochaine fois....

On ne subit pas la vie, on provoque chacun de ses instants.


ricounet31 et Freyja aiment
RépondreQuote
Jules
As du Missionnaire Moderateur
Rejoins:depuis 1 année 
Posts: 1277
23 septembre 2017 15 h 08 min  

Très belle histoire qui donne envie ! 

Comme quoi ça a du bon des fois les commerciaux pot de colle 😀 .

 


Tekki aime
RépondreQuote
Freyja
Fan du 69
Rejoins:depuis 3 mois 
Posts: 521
23 septembre 2017 15 h 22 min  

J'ai un déplacement professionnel jeudi prochain 😊

Je me le souhaite aussi (si ce n'est plus) jouissif 🤗🤗🤗 par contre même si je suis très demandeuse lol, je me le souhaite plus délicat 😄😄😄

Merci Tekki pour ce partage 😊😊😊 et tu comprends maintenant pourquoi je peux adorer Bordeaux 😉


Tekki aime
RépondreQuote
Tekki
Coquin(e)
Rejoins:depuis 3 mois 
Posts: 150
23 septembre 2017 17 h 00 min  
Posté par: Jules

Très belle histoire qui donne envie ! 

Comme quoi ça a du bon des fois les commerciaux pot de colle 😀 .

 

Merci!

Si les commerciales pouvaient être toutes comme ça 😀

On ne subit pas la vie, on provoque chacun de ses instants.


RépondreQuote
Tekki
Coquin(e)
Rejoins:depuis 3 mois 
Posts: 150
23 septembre 2017 17 h 01 min  
Posté par: Freyja

J'ai un déplacement professionnel jeudi prochain 😊

Je me le souhaite aussi (si ce n'est plus) jouissif 🤗🤗🤗 par contre même si je suis très demandeuse lol, je me le souhaite plus délicat 😄😄😄

Merci Tekki pour ce partage 😊😊😊 et tu comprends maintenant pourquoi je peux adorer Bordeaux 😉

Je te le souhaite aussi. Ce fut assez "violent" parce que je me suis adapté à la fille!!!! Comme je te disais, je suis très à l'écoute et dans le partage niveau sexe!!!

On ne subit pas la vie, on provoque chacun de ses instants.


Freyja aime
RépondreQuote
Freyja
Fan du 69
Rejoins:depuis 3 mois 
Posts: 521
23 septembre 2017 17 h 21 min  

Oui et j'avoue que je prends bcp de plaisir à découvrir des pratiques differentes! C'est mon kiff 😊😊😊

Olympia me fascine. Marchal m'intrigue et toi tu m'impressionnes. 

J'adore 😊😊😊


Tekki aime
RépondreQuote
Tekki
Coquin(e)
Rejoins:depuis 3 mois 
Posts: 150
23 septembre 2017 19 h 40 min  

Wouaw, je t'impressionne?! Et en quoi? Je suis surpris de ton commentaire j'avoue! Mais cela me touche beaucoup!

On ne subit pas la vie, on provoque chacun de ses instants.


Freyja aime
RépondreQuote
ricounet31
Passionné(e) de Sexe
Rejoins:depuis 5 mois 
Posts: 330
23 septembre 2017 20 h 06 min  

Belle histoire.

Voila d'agréables  déplacements ...

Et qui donne envie de repartir...


RépondreQuote
Freyja
Fan du 69
Rejoins:depuis 3 mois 
Posts: 521
23 septembre 2017 21 h 06 min  
Posté par: Tekki

Wouaw, je t'impressionne?! Et en quoi? Je suis surpris de ton commentaire j'avoue! Mais cela me touche beaucoup!

Tu m'impressionnes dans ton aisance à raconter tes émotions. Différents écrits, différentes histoires, différentes femmes et toi 😊😊😊


Tekki aime
RépondreQuote
BelamiVar
As du Missionnaire
Rejoins:depuis 10 mois 
Posts: 1913
25 septembre 2017 9 h 26 min  

Wouhaaaaaaaaaaa, Tekki ! Quelle histoire, et quel veinard !!! Effectivement, on en parlait tous les deux sur le forum. Ça donne envie de faire comme toi. Vivement mon prochain déplacement pro. En tout cas, Tekki, avec cette histoire formidable, tu es mon héros !


Tekki aime
RépondreQuote
Tekki
Coquin(e)
Rejoins:depuis 3 mois 
Posts: 150
25 septembre 2017 12 h 25 min  

Mdr Belami!!! T'exagère "ton héros" lol!!! J'suis mort de rire derrière mon écran!!! Mais ça fait plaisir de lire ça!

T'as vu, t'as fait partie de l'histoire, donc indirectement t'as participé lol!!!!

Edité:depuis 3 semaines 

On ne subit pas la vie, on provoque chacun de ses instants.


BelamiVar aime
RépondreQuote
Tekki
Coquin(e)
Rejoins:depuis 3 mois 
Posts: 150
25 septembre 2017 12 h 40 min  
Posté par: Freyja

Tu m'impressionnes dans ton aisance à raconter tes émotions. Différents écrits, différentes histoires, différentes femmes et toi 😊😊😊

Merci Freyja, c'est touchant. Je suis réellement flatté.

On ne subit pas la vie, on provoque chacun de ses instants.


RépondreQuote
BelamiVar
As du Missionnaire
Rejoins:depuis 10 mois 
Posts: 1913
25 septembre 2017 13 h 22 min  
Posté par: Tekki

Mdr Belami!!! T'exagère "ton héros" lol!!! J'suis mort de rire derrière mon écran!!! Mais ça fait plaisir de lire ça!

T'as vu, t'as fait partie de l'histoire, donc indirectement t'as participé lol!!!!

C'est vrai. Bon, tu me connais, moi je suis pour participer directement, alors, tes petites techs, je suis preneur ! 😛 😛 😛


RépondreQuote
  
En travaux

S'il vous plait Connexion ou Inscription