Pour vous c'est quoi le BDSM ?  

Page 3 / 3 Retour
  RSS
Legras
(@legras)
Testeur de Sextoy
Level 7

Ca me fait pensé, un pratiquant à tenté une approche du BDSM à la radio (Sud Radio). Après c'est pas évident de décrire un sujet comme celui là en moins d'une demi-heure (et même en 10h on en aurait pas fait le tour, tellement il y a de pratique). J'ai beaucoup aimé son exemple du building qui serait le BDSM. Les gens dans la rue serait les vanilles (non pratiquant) et tous peuvent venir dans le bâtiment regarder essayer sans aucune obligations. Le bâtiment à plusieurs étages et plus on monte plus c'est hard, par contre personne n'est forcé de monter, mais c'est plutôt à ceux des étages de descendre et d'accompagner chacun jusqu'à l'étage qui est sa limite. Et il y a toujours ceux qui passe à coté de ce bâtiment en le regardant de travers et le dénigrant sans savoir ce qu'il s'y passe.

Et après tout le monde peux sortir de ce bâtiment et vivre comme tout les autres il n'y a pas une indication qu'il provient de là-bas.

RépondreQuote
Posté : 25/05/2018 9:44 Freyja et BelamiVar aiment
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 3

Et maintenant si l'on sait ce qui s'y passe.. On peut passer à cotés et ne pas regarder?  libre choix, non!? 😉 

RépondreQuote
Posté : 25/05/2018 9:53 BelamiVar et Legras aiment
Legras
(@legras)
Testeur de Sextoy
Level 7

Exact personne n'est forcé, même sans savoir ce qu'il s'y passe on peut passer à coté sans regarder 😉 .

RépondreQuote
Posté : 25/05/2018 9:57 BelamiVar aime
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 3

Là t'es moqueur ! 🙂  😉 

RépondreQuote
Posté : 25/05/2018 10:18 BelamiVar et Legras aiment
BelamiVar
(@belamivar)
Adam et Eve
Noel
Level 3

Excellent cette explication, merci SLS.

Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie.

RépondreQuote
Posté : 25/05/2018 10:45
Sauc_encouleur
(@chien-sans-collier)
Level 1

Coucou,

Simplement, pour moi, ce sont des relations obliques, diagonales, permettant de détruire la confusion des biais cognitifs par des relations amoureuses exemptes de justice.

Après, il existerait le vice et la perversité. Deux manières différentes d'approcher le développement de l'individu à travers l'intelligence et la stupidité. Mais là si vous me permettez l'expression, je risque de péter plus haut que mon cul si je commence à parler de temporisation dans les réformes et les désirs de conservations.

Le sadisme étant né (de mémoire) avec un certain marquis ayant vécu à l'époque de la république fr se battant contre les monarchies encerclant la France.

Être l'artisan de son propre univers.

RépondreQuote
Posté : 28/05/2018 3:35
vlad
 vlad
(@vlad)
Level 1

Qu’est-ce que le bdsm ?

 

Le bdsm est le terme générique définissant l’ensemble des jeux pour adultes organisés dans un système reposant sur l’échange de pouvoir.

Il s’agit d’étendre le jeu de rôle sur la durée et non plus à un moment défini et agrée par les deux partenaires. En effet, l’un des deux, le dom, reçoit le droit d’organiser les moments de plaisirs basés sur ses envies ou celle de son partenaire. Pour cela je vous renvoie à la psychologie et les relations de couple.

 

Le bdsm est donc le moyen ultime d’être kinky. Il repose sur le pouvoir que l’un accorde à l’autre ainsi que l’utilisation de ce pouvoir.

Comme pour le kinky, le bdsm n’est pas dégradant, les deux partenaires ont toujours le droit d’expression sur ce qui est fait ou envisagé. Ce qui change ce ne sont pas les limites mais le moment ou les choses se passent.

 

Le bdsm n’est pas un jeu mental ; certes l’un va se plier aux règles émises par l’autre mais ce jeu est et reste consensuel, chacun peut décider de s’en retirer si il ne s’y sent pas à l’aise.

 

Le bdsm n’est pas du fétichisme ; bien que le fétichisme intervienne dans le bdsm. C’est-à-dire qu’il n’y a pas forcément besoins de « tel » accessoire pour pouvoir pratiquer. Cependant, vous êtes libre d’inclure ce qui vous plais et procure du plaisir.

 

La douleur est l’un des accessoires du bdsm, elle n’est ni obligatoire ni imposable. Le masochiste connais ses plaisirs et laisse le dominant les exploiter et non l’inverse.

 

L’abus et la violence ne devraient pas avoir leurs place dans le bdsm, il s’agit toujours de répondre à des besoins visant à atteindre la jouissance.

 

Le bdsm étant l’acronyme de bondage discipline domination soumission sado masochisme.

- le bondage représentant aussi bien l’art de la corde que tout ce qui peut servir à entraver ;

- la discipline pour les règles à suivre et le respect de l’autre ;

- la domination et la soumission pour l’échange de pouvoir agrée entre les deux participants ;

- le sado masochisme pour l’état recherché et l’intensité des jeux pratiqués

 

La suite

-* J.E.P. *-
Jouissez En Paix
www.lgldc.fr

RépondreQuote
Posté : 01/10/2018 9:35
Page 3 / 3 Retour
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription