La séparation peut être parfois positive.  

  RSS
Marchal
(@marchal)
Level 1

Après 13 ans de séparation puis lors de la concrétisation du  divorce et environ huit ans de souffrance pour ma part ( mon ex ayant refait sa vie depuis longtemps soit dix ans ) , je me rends compte que finalement je suis libéré , je peux assouvir ma sexualité comme bon me semble , je n'ai plus de frustrations en étant obligé de regarder d'autres femmes que mon ex  , quand  nous " étions encore ensemble" et de donner l'image d'un couple uni par rapport à la famille et l'entourage,  alors qu'il ne l'était plus et de fréquenter les ami(es) sans que tous les deux nous nous adressions un mot .

Des soirées interminables .

Je vis seul maintenant après des années de souffrances mais aujourd'hui ,  je suis heureux et la solitude est ma meilleure liberté ( j'ai appris à apprivoiser la solitude dès l'adolescence , j'en ai souffert mais cela m'a permis de traverser ces dernières années .

Pour combler le manque et surmonter , il faut avoir des passions , des centres d'intérêts , surtout ne pas s'abandonner dans le noir qui conduit à la dépression .

Je ne pourrais plus vivre avec une femme en sombrant  dans la routine , plus de sexualité car nos corps ne sont plus en harmonie ou l'âge avançant .

Le pire est lorsque l'on est délivré de l'autre et qu'on recommence à l'aimer comme pour compenser mes années d'indifférence  , mais c'est fini définitivement .

C'est la très belle chanson d'Hallyday " Fou d'amour " très peu connue ( rien à voir avec Requiem pour un fou) , elle est saisissante de vérité .

Mon imagination m'aide à me créer un monde et pallie à ce manque .

Je suis d'une nature fidèle et tromper mon ex quand nous étions encore ensemble ne m'effleurait pas l'esprit , je l'ai fait et ensuite c'est un engrenage sans fin .

Un mode vie éphémère , artificiel , certes ,  car souvent il faut payer les prestations et on n'en sort pas grandi , libéré pour quelques temps ,  du moins pour moi .

Mais ce n'est pas l'amour comme je rêve d'en donner .

J'ai des erreurs que j'ai pu commettre ,  bien évidemment , je n'ai pas su assurer certainement quand il le fallait , j'en suis conscient avec mon ex .

Pour conclure , je suis beaucoup plus heureux maintenant étant seul que si je m'étais enfermé dans une solitude à deux .

La séparation a parfois du bon , je ne la regrette pas finalement .

 

 

RépondreQuote
Posté : 14/10/2017 1:17 HARRY, SquirtLand, Freyja et 1 personnes aiment
Tekki
(@tekki)
Level 1

Parfois, se butter à rester avec quelqu'un n'est pas la meilleurs des choses. Et tu l'exprimes très bien. Plus nous avançons dans la société, plus cette prise de conscience prend de l'ampleur, et je trouve cela très bien. Certes, malheureusement, il y a des enfants qui en sont les dommages collatéraux, mais c'est une réalité qui a toujours existé, mais qui a toujours été réprimé par la société occidentale, à travers, notamment, la religion. Je persiste et je signe : il 'n'y a pas qu'une seule femme/homme de notre vie, parce que chacun évolue différemment, et ce, malgré le fait que nous passions un maximum de temps ensemble.

On ne subit pas la vie, on provoque chacun de ses instants.

RépondreQuote
Posté : 14/10/2017 4:17 SquirtLand et Freyja aiment
Freyja
(@freyja)
Level 6
Posté par: Marchal

Après 13 ans de séparation puis lors de la concrétisation du  divorce et environ huit ans de souffrance pour ma part ( mon ex ayant refait sa vie depuis longtemps soit dix ans ) , je me rends compte que finalement je suis libéré , je peux assouvir ma sexualité comme bon me semble , je n'ai plus de frustrations en étant obligé de regarder d'autres femmes que mon ex  , quand  nous " étions encore ensemble" et de donner l'image d'un couple uni par rapport à la famille et l'entourage,  alors qu'il ne l'était plus et de fréquenter les ami(es) sans que tous les deux nous nous adressions un mot .

Des soirées interminables .

Je vis seul maintenant après des années de souffrances mais aujourd'hui ,  je suis heureux et la solitude est ma meilleure liberté ( j'ai appris à apprivoiser la solitude dès l'adolescence , j'en ai souffert mais cela m'a permis de traverser ces dernières années .

Pour combler le manque et surmonter , il faut avoir des passions , des centres d'intérêts , surtout ne pas s'abandonner dans le noir qui conduit à la dépression .

Je ne pourrais plus vivre avec une femme en sombrant  dans la routine , plus de sexualité car nos corps ne sont plus en harmonie ou l'âge avançant .

Le pire est lorsque l'on est délivré de l'autre et qu'on recommence à l'aimer comme pour compenser mes années d'indifférence  , mais c'est fini définitivement .

C'est la très belle chanson d'Hallyday " Fou d'amour " très peu connue ( rien à voir avec Requiem pour un fou) , elle est saisissante de vérité .

Mon imagination m'aide à me créer un monde et pallie à ce manque .

Je suis d'une nature fidèle et tromper mon ex quand nous étions encore ensemble ne m'effleurait pas l'esprit , je l'ai fait et ensuite c'est un engrenage sans fin .

Un mode vie éphémère , artificiel , certes ,  car souvent il faut payer les prestations et on n'en sort pas grandi , libéré pour quelques temps ,  du moins pour moi .

Mais ce n'est pas l'amour comme je rêve d'en donner .

J'ai des erreurs que j'ai pu commettre ,  bien évidemment , je n'ai pas su assurer certainement quand il le fallait , j'en suis conscient avec mon ex .

Pour conclure , je suis beaucoup plus heureux maintenant étant seul que si je m'étais enfermé dans une solitude à deux .

La séparation a parfois du bon , je ne la regrette pas finalement .

 

 

😊 merci pour ton témoignage 😊

Et comme tu dis, je crois qu'il n'y a pas pire quand on est en couple que la solitude. Les restaurants en tête à tête où l'on a rien à se dire. Les journées passées ensembles sans rien à partager, même plus un regard, même plus un mot... 

Fan des one-shot, curieuse et aventureuse 😊

RépondreQuote
Posté : 14/10/2017 5:09 alfaducentaure et SquirtLand aiment
babeth
(@babeth)
Level 1

C'est sur que rester avec quelqu'un ave cqui tu n'as plus aucun point commun ou attache, ça doit pas être facile à vivre. Il suffit en plus d'avoir un boulot de "merde" pour ne jamais avoir de moments où tu es content.

Je me suis séparé du père de mes enfants, je suis restée seule pendant 4 ans, sans rencontrer personne, puis j'ai refait ma vie. C'est comme ça. Mais c'est sur que ce n'est pas facile quand tu apprends que ton ex s'est remis en couple même pas 6 mois après le divorce. Il faut arriver à garder la tête hors de l'eau...

RépondreQuote
Posté : 15/10/2017 9:04 SquirtLand aime
SquirtLand
(@squirt)
Level 1

Aucune séparation n'a de dommages équitables ! À vous lire et en général, plus on met du tps à refaire sa vie, plus on a souffert de la séparation. 

Refaire sa vie n'est pas une compétition vis-à-vis de son ex. Toutefois, ça fait chier de le savoir, comme le dit Babeth. 

Avec mon ex, nous avions fait 3 ans ensemble  (pas d'aménagement ).Elle m'a plaqué pour un autre. À l'époque nous étions tous jeunes étudiants. Ensuite, j'ai fait 3 ans de célibat (par choix). Aujourd'hui, 8 ans de vie commune avec Ma Femme 😊

 

Fou du cunni et de l'analingus en mode levrette

RépondreQuote
Posté : 15/10/2017 8:39 alfaducentaure aime
ricounet31
(@ricounet31)
Level 4

Je n'irais pas jusqu'à dire qu'une séparation peut être positive, il y a toujours des dommages collatéraux.

J'ai divorcé de ma première épouse après l'avoir trompée.

Nous en sommes restés peinés tous les deux.

Aujourd'hui, plus de 20 ans après, nous échangeons encore pour les fêtes, anniversaires et autres.

J'ai refait ma vie depuis 17 ans, mais je garde une tendresse particulière, pour une femme que j'ai aimé.

C'est dans ce en que je dis qu'une séparation ne peut être totalement positive, du moins dans mon cas particulier.

 

Je ne prends pas la vie au sérieux, je n'en sortirai pas vivant

RépondreQuote
Posté : 15/10/2017 9:01 alfaducentaure aime
alfaducentaure
(@alfaducentaure)
Level 1

Je constate que c'est un sujet qui ouvre les cœurs et les âmes, qui dévoile les femmes et les hommes tel qu'ils sont, des êtres humains qui n'ont rien (presque) à cacher de leur ressentiment.

Ma femme et moi, nous nous sommes quittés après neuf ans de mariage et deux enfants. La cohabitation était devenue très difficile, heurts et disputes chaque jour, incompréhensions, jalousie, malentendus, parfois c'était très tendu, limite violent. Nous avons décidé de tout stopper afin de ne plus offrir un spectacle de telle sorte à nos enfants. Ce fut un soulagement mais la séparation avec mes enfants un déchirement. Aujourd'hui, je n'ai mais enfants qu'un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires mais je peux les voir à ma convenance. Mon ex femme, qui a refait sa vie, et moi avons depuis de bons rapports amicaux.

Quelques temps après, j'ai rencontré une femme qui m'a beaucoup aimé, qui me disait et m'écrivait ses sentiments comme personne n'avait pu le faire auparavant. Nous nous sommes fréquentés près de dix ans mais sans jamais vivre l'un avec l'autre, notre relation était souvent chaotique mais passionnée. Puis, un jour, j'ai commis l'impardonnable, j'ai brisé la confiance qu'elle avait pour moi. La séparation était inévitable, nous nous sommes quittés. 

Alors, est-ce que dans mes deux expériences la séparation a-t-elle été positive ? Oui en ce qui concerne la première. Pour la seconde, elle a été fatidique !

RépondreQuote
Posté : 15/10/2017 11:00 ricounet31 et Freyja aiment
HARRY
(@harry)
Level 1

Je suis d’accord, qui ne fait pas d’erreur dans la vie. S’être tourné vers la mauvaise personne, réaliser après la rupture que ce n’était pas la bonne… et découvrir chez l’autre (la rencontre suivante) des univers inconnus, une sexualité peut être plus aboutie, plus sensuelle, différente. Dans ce que j’appelle une deuxième vie, nous pouvons atteindre une vie plus épanouie, meilleure. Le cas de la solitude ne me concerne pas.

 

RépondreQuote
Posté : 12/11/2017 9:48 BelamiVar, Freyja et Jules aiment
Jules
(@jules)
Level 5
Posté par: HARRY

Je suis d’accord, qui ne fait pas d’erreur dans la vie. S’être tourné vers la mauvaise personne, réaliser après la rupture que ce n’était pas la bonne… et découvrir chez l’autre (la rencontre suivante) des univers inconnus, une sexualité peut être plus aboutie, plus sensuelle, différente. Dans ce que j’appelle une deuxième vie, nous pouvons atteindre une vie plus épanouie, meilleure. Le cas de la solitude ne me concerne pas.

 

N'hésite pas à venir te présenter Harry 😉 .

Je vais essayer d'utiliser une métaphore. 
Mon père m'a toujours dit que la première construction de maison possède toujours des défauts, qu'on corrige lors de la construction de la maison suivante ( et ainsi de suite ). 

J'ai de la chance, ma première maison me satisfait entièrement.

RépondreQuote
Posté : 12/11/2017 10:04 BelamiVar et ricounet31 aiment
  
En travaux

S'il vous plait Connexion ou Inscription