Le couple booste-t-il ou tue-t-il le sexe ?  

Page 2 / 2 Retour
  RSS
ricounet31
(@ricounet31)
Level 4
Posté par: Marchal

Je suis d'accord notamment avec Freyja .

Ce qui est très important est la communication , ne pas avoir peur de dire ce qui fait mal pour qu'ensemble nous puissions nous remettre en question .

L'élément négatif est la routine car l'ennui va vite apparaître progressivement .

Nous vivons à 'l' époque des ordinateurs , smartphones et autres qui sont des formes d'incommunicabilités .

Regardez dans la rue , les transports en commun ,  le nombre de gens qui sont connectés , engoncés dans leurs mondes , une forme de fuite , la peur de la solitude et de se retrouver soi .

Et l'arrivée des enfants , le fruit d'un amour certes .

Mais cela peut modifier considérablement l'épanouissement du couple si on devient parents avant tout , en négligeant son conjoint et soi-même.

Pour ma part , je l'ai ressenti dès la naissance de mon fils puis trois ans après celle de ma fille , nous ne faisions l'amour par la suite  qu'une fois par an comme si on pensait faire mal et que nos enfants auraient honte de nous voir agir  ainsi .

Nous n'avions quasiment plus de complicité d'autant que nos goûts et personnalités différaient complètement et s'accentuaient au fil des années .

Au début tout allait bien puis les enfants étant petits nous ne sortions plus et cela a été le début du naufrage .

Comme je suis Commercial , je partais une grande partie de la semaine d'où un soulagement et exutoire pour moi .

D'une nature fidèle , je me souviens de la première fois où je me suis retourné pour admirer une femme dans la rue , ce fut le début de l'engrenage .

Je suis allé voir les escort-girls pour compenser le manque , moins j'avais de sexualité plus j'en demandais , mais ce monde superficiel et coûteux n'était que mirage , il ne remplaçait par l'amour que nous avions connu l'un envers l'autre.

Finalement , nous sommes séparés et divorcés depuis dix ans , je vis seul et en suis très heureux , j'ai 56 ans .

Je préfère vivre ainsi plutôt que d'être un couple monotone comme on en voit beaucoup , l'âge avançant .

Le souci que j'ai est mon impuissance que je n'avais pas avant , je compense par la bisexualité et  ma soumission envers les femmes  ces deux formes de concevoir la sexualité ont ressurgi de  mon subconscient.

 

 

J'ai des tors , je le confirme

 

Très beau témoignage Marchal.

Et tellement vrai dans beaucoup de couples....

 

Je ne prends pas la vie au sérieux, je n'en sortirai pas vivant

RépondreQuote
Posté : 10/12/2017 2:50 Freyja aime
Page 2 / 2 Retour
  
En travaux

S'il vous plait Connexion ou Inscription