Le Dessin, la gravure et la BD pour Adultes  

Page 4 / 4 Retour
  RSS
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3

Agostino Carracci, dit aussi Caracci ou Augustin Carrache, né à Bologne le 16 août 1557 et mort à Parme le 22 mars 1602, est un peintre italien de la Renaissance.

L'Arétin d'Augustin Carrache ou recueil de postures érotiques, d'après les gravures à l'eau-forte par cet artiste célèbre (1798) :

RépondreQuote
Posté : 04/06/2018 8:35 AzerionPhoto, BelamiVar, Freyja et 1 personnes aiment
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3

RépondreQuote
Posté : 04/06/2018 8:37 BelamiVar et Freyja aiment
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3

RépondreQuote
Posté : 04/06/2018 8:39 BelamiVar et Freyja aiment
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3

RépondreQuote
Posté : 04/06/2018 8:40 BelamiVar et Freyja aiment
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3
Freyja
(@freyja)
Donateur
Testeur de Sextoy
Noel
Auteur
Level 10
Posté par: LBL

Agostino Carracci, dit aussi Caracci ou Augustin Carrache, né à Bologne le 16 août 1557 et mort à Parme le 22 mars 1602, est un peintre italien de la Renaissance.

L'Arétin d'Augustin Carrache ou recueil de postures érotiques, d'après les gravures à l'eau-forte par cet artiste célèbre (1798) :

Merci 😊 J'ai dû vivre à cette période dans une vie antérieure et me reincarnee dans les années 70 dans le même corps 😊😊😊

Fan des one-shot, curieuse et aventureuse 😊

RépondreQuote
Posté : 04/06/2018 9:08 LBL, AzerionPhoto et BelamiVar aiment
BelamiVar
(@belamivar)
Adam et Eve
Noel
Level 3

Super intéressant, ce sujet, je dois l'avouer à ma grande honte que je l'avais raté. Merci pour tous tes éclaircissements, LBL. Et que de souvenir. Et Druuna !!! Haaaa, j'aimais beaucoup à l'époque. Et quelle paire de seins !

Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie.

RépondreQuote
Posté : 04/06/2018 9:33 LBL aime
BelamiVar
(@belamivar)
Adam et Eve
Noel
Level 3

Un autre des grands de la BD érotiques, italien lui aussi, c'est Milo Manara (il a aujourd'hui 72 ans).

Je n'aurais pas l'audace de rédiger un petit mot sur lui, je n'ai clairement pas le talent de notre LBL. Cependant, je peux vous orienter vers ses BD, à commencer par le Déclic, qui m'a beaucoup fait rêver quand j'étais ado, une de ses BD les plus intéressantes. Dans toutes ses BD, on a de superbes femmes aux formes voluptueuses, un vrai plaisir des yeux.

Il y a aussi Le Parfum de l'invisble, qui lui vaut une notoriété internationale.

Ou encore Un été indien, scénarisé par Hugo Pratt, qui lui vaut le prix du meilleur album étranger à Angoulême.

Un maître de la BD, érotique ou non !

Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie.

RépondreQuote
Posté : 04/06/2018 9:52 AzerionPhoto et LBL aiment
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3

Achille Devéria

 

Source Wiki :

Achille Devéria est le fils d'un fonctionnaire de la Marine.
Il suit tout d'abord les cours de peinture d'Anne-Louis Girodet-Trioson1 puis ceux de Louis Lafitte, dessinateur du roi.
En 1822, alors qu'il commence à exposer au Salon, lui et son frère Eugène (également peintre) ouvrent un cours de dessin. Plus tard, il tient son atelier parisien rue de l'Ouest.
Achille exerça son art dans des genres divers.
On lui doit des tableaux religieux et des aquarelles fort recherchées.
Il est le premier qui ait su appliquer la couleur à la lithographie, avec l'aide de Motte qui effectuait les tirages.
Un portrait d'Honoré de Balzac jeune homme (1825) lui est attribué.
Il peignait dans son atelier parisien du no 38 rue de l'Ouest2. Victor Hugo, Alexandre Dumas (père), Prosper Mérimée, Franz Liszt et de nombreux autres artistes et écrivains y sont venus pour se faire immortaliser2. Alfred de Musset y déclama ses premiers vers. Ses six enfants y naîtront.
En 1830, Devéria est un illustrateur reconnu qui a publié de nombreuses lithographies1 (par exemple le frontispice du Faust de Goethe). Il a aussi exécuté des peintures et des gravures érotiques1.
Durant le Salon de 1846, son travail est remarqué par la critique.
Charles Baudelaire écrit : « Voilà un beau nom, voilà un noble et vrai artiste à notre sens3. »
En 1849, Devéria est nommé directeur du département des Estampes de la Bibliothèque nationale1 et conservateur adjoint du département égyptien du Louvre. Il passe ses dernières années à voyager en Égypte, dessinant et transcrivant des inscriptions.
Famille
Devéria est le gendre du lithographe Charles Motte, dont il épouse la fille Céleste en 1829.
Il est le frère d'Eugène Devéria, peintre lui-aussi, de Laure Devéria (1813-1838), peintre de fleurs morte prématurément, et le père de l'égyptologue Théodule Charles Devéria et du sinologue Jean-Gabriel Devéria (1844-1899). Sa fille, Sara Dévéria (1838-1914), épousera Paul Alfred Colin (1838-1916), peintre de marine et de paysage, lauréat du prix de Rome.

RépondreQuote
Posté : 26/08/2018 6:22
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3
Page 4 / 4 Retour
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription