Pour ou contre une rubrique Psycho/Philo Poll is created on Mai 10, 2018

  
  
  

Psycho/Philo  

Page 4 / 5 Retour Suivant
  RSS
Anna
 Anna
(@admin)
Auteur
Testeur de Sextoy
Modérateur
Noel
Adam et Eve
Level 7

personnellement, je pige quasiment aucun message de tes messages g900, donc je n'y repond pas. c'est difficile de partager dans ces cas la....

tekki ne t'inquiete pas, pas de soucis.

blogueuse érotique sur : MondeSensuel

RépondreQuote
Posté : 11/05/2018 7:05 Freyja, BelamiVar et Sauc_encouleur aiment
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 3
Posté par: Sauc_encouleur

T'es grave toi ...

Pas mal ton respect...  ça donne juste envie de répondre la même chose que toi !!!   Et ça mène où?

Sinon; Psycho-philo ; j'suis pas contre... 😘  😘  😘 

RépondreQuote
Posté : 15/05/2018 6:46 Freyja aime
BelamiVar
(@belamivar)
Adam et Eve
Noel
Level 3
Posté par: souslesoleil
Posté par: Sauc_encouleur

T'es grave toi ...

Pas mal ton respect...  ça donne juste envie de répondre la même chose que toi !!!   Et ça mène où?

Sinon; Psycho-philo ; j'suis pas contre... 😘  😘  😘 

Tout à fait d'accord avec toi, SLS.

Sinon, accepter de nouveau sous un autre pseudo un membre banni parce qu'il avait mis le bordel sur le forum par son comportement, c'est ouvrir la porte à de nouveaux désagréments, je pense...

Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie.

RépondreQuote
Posté : 17/05/2018 10:19 Freyja, souslesoleil et Anna aiment
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 3

Pas facile à gérer tous ça!    Ne pas être "québlo" et ne pas avoir à bloquer.... Merci les Admins 😘 

Ceux qui se sentent bien ici: reste... 😘 

RépondreQuote
Posté : 18/05/2018 9:08 BelamiVar aime
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 3

Psycho-philo...

Vous-êtes vous déjà senti bloqué, par une pensée...?

Moi oui !

RépondreQuote
Posté : 18/05/2018 9:35 BelamiVar et Freyja aiment
BelamiVar
(@belamivar)
Adam et Eve
Noel
Level 3

Par quelle pensée ? Raconte, ça promet d'être inréressant !

Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie.

RépondreQuote
Posté : 22/05/2018 9:32
Andrea
(@ailati)
Level 1

Le niveau de bien-être se mesure, comme celui des connaissances et de l'espérance de vie dans une certaine mesure

Bon déjà ça, c'est juste insupportable... car ni le bien-être ni la connaissance ne sont mesurable. Quand bien même on y mettrait une échelle de mesure elle serait subjective et ne dépend que de facteurs à nous tous perçus différemment.

Typique des phrases toutes faites des rats de bibliothèque qui ne savent que vomir des phrases lues et apprises sans finalement avoir une réflexion propre sur un sujet.

Plus sérieusement je pense que cette personne vit mal le fait de se retrouver cantonné dans un coin du forum. Il doit sans doute considérer que ses réflexions méritent d'avoir la place là ou il le pense...

Il se la joue libre penseur que l'on ne peut enfermer ou cloisonner. Aucun intérêt, d'autant que vu certaines de ses prises de positions relèvent juste du petit rebelle qui trouve une réaction dans les réactions.

"Et si on faisait l'amour!?"

RépondreQuote
Posté : 22/05/2018 10:01 Sauc_encouleur et LBL aiment
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3

Une de mes pensées :

 

Il est des rencontres fortuite qui laisse souvent l'impression d'une découverte qui s'offrent à nous ,  puis l'on se demande s'il est regrettable de passer son chemin sans laisser une trace de son passage.

Doit on pour autant laisser les choses se mettent en place sans en solliciter l'appréciation , nous ne pourrions savoir si notre présence fut utile sans ce morfondre et se noyer dans une frustration .

RépondreQuote
Posté : 30/05/2018 2:34 BelamiVar, Sauc_encouleur et Freyja aiment
Sauc_encouleur
(@chien-sans-collier)
Level 1
Posté par: GB_BoobsLover
Posté par: Jules
Posté par: Sauc_encouleur

T'es grave toi ...

Je pense que tu n'as rien tiré de ton premier ban..

Si tu veux mon avis, Jules, il n'en tirera jamais quelque chose. Il restera tel qu'il est, comme il l'a affirmé. Et son affirmation confirme bien une chose : on ne peut changer la nature humaine, on reste tel qu'on est, sans dans notre nature.

Pour ta gouverne : un exemple de ma capacité d'adaptation :

Le doute n'est plus possible, comme tu dis, chacun sa famille. Partager son regard avec des aveugles ne voulant pas voir le monde n'a aucun sens. Continuer de partager mon énergie avec des individus incapables de me témoigner la moindre compassion serait totalement absurde. La nature peut-elle se défendre de l'extrême inconscience ? Je crois avoir fait tout ce que j'ai pu pour rendre à cette providence sa liberté. Je serai triste de ne pas avoir su la sortir de sa danse infernale et garderai en moi le souvenir d'une personne avec qui je peux canaliser les choses sans pour autant les partager.

Être l'artisan de son propre univers.

RépondreQuote
Posté : 31/05/2018 6:21
Sauc_encouleur
(@chien-sans-collier)
Level 1
Posté par: Andrea

Le niveau de bien-être se mesure, comme celui des connaissances et de l'espérance de vie dans une certaine mesure

Bon déjà ça, c'est juste insupportable... car ni le bien-être ni la connaissance ne sont mesurable. Quand bien même on y mettrait une échelle de mesure elle serait subjective et ne dépend que de facteurs à nous tous perçus différemment.

Typique des phrases toutes faites des rats de bibliothèque qui ne savent que vomir des phrases lues et apprises sans finalement avoir une réflexion propre sur un sujet.

Plus sérieusement je pense que cette personne vit mal le fait de se retrouver cantonné dans un coin du forum. Il doit sans doute considérer que ses réflexions méritent d'avoir la place là ou il le pense...

Il se la joue libre penseur que l'on ne peut enfermer ou cloisonner. Aucun intérêt, d'autant que vu certaines de ses prises de positions relèvent juste du petit rebelle qui trouve une réaction dans les réactions.

Eh, toi le conformiste de mes fesses hein !?! Je te prierai de garder tes réflexions désobligeantes pour toi.

Tu devrais développer ton sens de l'humour. Ton avatar me rappelle A. Astier : Un spécialiste dans son domaine, mais un handicapé à bien des niveaux.

Plus sérieusement L'IDH (L'indice de développement humain), bien sûr qu'il se mesure. Ou vois-tu une difficulté à estimer ces paramètres dans un environnement donné ?

Être l'artisan de son propre univers.

RépondreQuote
Posté : 31/05/2018 6:35
Sauc_encouleur
(@chien-sans-collier)
Level 1
Posté par: BelamiVar

Par quelle pensée ? Raconte, ça promet d'être inréressant !

Peut-être fait-il référence à l'anorexie mentale :

Gros problème de la classe aisée (que ce soit au niveau financier, intellectuel, historique, scientifique ou gouvernemental). Pour maintenir leur statut social, ils se coupent de l'environnement et se font inévitablement dépasser à cause d'un manque d'adaptation. Au niveau des groupes d'individu aucun souci, mais au niveau des nations c'est plus problématique. Exemple de Cuba et de son autisme, ce qui n'enlève rien à son charme bien au contraire. Mais bon, l'autarcie ça craint :/

Être l'artisan de son propre univers.

RépondreQuote
Posté : 31/05/2018 6:45
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3

Une autre de mes réflexions, bon soyons clair  il n'y à aucune matière dans mes propos à influencer qui que ce soit, ce sont des réflexions qui n'ont d'intérêt d'une pensée éphémère et volatile , rien de plus qu'une plume dessinant une arabesque de mots sur le papier des sentiments.

"

 Posé devant cette immensité notre esprit se trouve soudain à l'abandon, de toutes ses choses futiles qui s'entasse comme de la vaisselle usée dans le panier du temps.

Nos yeux cherchent sans fin l'horizon, pensant qu'il est plus facile de définir l'absolu vérité dans le reflet d'un amour perdu.

Puis notre regard se tourne vers l'infini tristesse , là où nos peurs nous absorbent de leurs obscurités quand nos âmes implorent que chacune de nos secondes de vie ne s'effacent et ne deviennent qu'un leurre comme une imperfection de l'univers.

Doit-on pour autant penser à l'inutilité de tout ce qui nous entoure, pour braver ses esprits ne laissant qu'une trace, un chemin ou tous nos songes déroute notre véritable nature vers les abysses où se loge la mélancolie.

Est-ce ainsi que nos corps s'abandonnent dans ce vide sidéral, devenant le crystal de nos songes, de cette folie qui imprègne les fibres de nos moments égarés .

Quand nos gestes ne sont plus qu'un mystérieux reflet dans le miroir de l'inutilité , singeant comme un pantin cette âme devant une mort qui exulte de joie devant ce pacte signé jadis par les dieux d'un autre monde, laissant un rictus en guise de sourire et de sa voix caverneuse nous invite à la rejoindre.

Ed.

RépondreQuote
Posté : 31/05/2018 8:14 BelamiVar, Sauc_encouleur et Freyja aiment
Freyja
(@freyja)
Donateur
Testeur de Sextoy
Noel
Auteur
Level 10
Posté par: LBL

Une autre de mes réflexions, bon soyons clair  il n'y à aucune matière dans mes propos à influencer qui que ce soit, ce sont des réflexions qui n'ont d'intérêt d'une pensée éphémère et volatile , rien de plus qu'une plume dessinant une arabesque de mots sur le papier des sentiments.

"

 Posé devant cette immensité notre esprit se trouve soudain à l'abandon, de toutes ses choses futiles qui s'entasse comme de la vaisselle usée dans le panier du temps.

Nos yeux cherchent sans fin l'horizon, pensant qu'il est plus facile de définir l'absolu vérité dans le reflet d'un amour perdu.

Puis notre regard se tourne vers l'infini tristesse , là où nos peurs nous absorbent de leurs obscurités quand nos âmes implorent que chacune de nos secondes de vie ne s'effacent et ne deviennent qu'un leurre comme une imperfection de l'univers.

Doit-on pour autant penser à l'inutilité de tout ce qui nous entoure, pour braver ses esprits ne laissant qu'une trace, un chemin ou tous nos songes déroute notre véritable nature vers les abysses où se loge la mélancolie.

Est-ce ainsi que nos corps s'abandonnent dans ce vide sidéral, devenant le crystal de nos songes, de cette folie qui imprègne les fibres de nos moments égarés .

Quand nos gestes ne sont plus qu'un mystérieux reflet dans le miroir de l'inutilité , singeant comme un pantin cette âme devant une mort qui exulte de joie devant ce pacte signé jadis par les dieux d'un autre monde, laissant un rictus en guise de sourire et de sa voix caverneuse nous invite à la rejoindre.

Ed.

Je pense que la nature n'aime pas le vide. Et si on se retrouve devant lui comme tu l'exprimes si bien, C'est peut-être pour mieux se retrouver, pour comprendre qu'on se trompe de chemin, pour se recentrer sur soi-même. 

Il n'y a pas de vie inutile. Mais il est des êtres humains qui préfèrent pour des raisons qui sont les leurs ne rien faire de leur vie.

Je ne parle pas là d'accomplir de grandes choses qui resteront gravées dans la mémoire collective, mais d'une façon d'être qui rende notre vie "utile".

Aujourd'hui j'accompagne deux fillettes aux obsèques de leur mère... 

Fan des one-shot, curieuse et aventureuse 😊

RépondreQuote
Posté : 31/05/2018 8:25 BelamiVar et LBL aiment
LBL
 LBL
(@lbl)
Level 3
Posté par: Freyja
Posté par: LBL

Une autre de mes réflexions, bon soyons clair  il n'y à aucune matière dans mes propos à influencer qui que ce soit, ce sont des réflexions qui n'ont d'intérêt d'une pensée éphémère et volatile , rien de plus qu'une plume dessinant une arabesque de mots sur le papier des sentiments.

"

 Posé devant cette immensité notre esprit se trouve soudain à l'abandon, de toutes ses choses futiles qui s'entasse comme de la vaisselle usée dans le panier du temps.

Nos yeux cherchent sans fin l'horizon, pensant qu'il est plus facile de définir l'absolu vérité dans le reflet d'un amour perdu.

Puis notre regard se tourne vers l'infini tristesse , là où nos peurs nous absorbent de leurs obscurités quand nos âmes implorent que chacune de nos secondes de vie ne s'effacent et ne deviennent qu'un leurre comme une imperfection de l'univers.

Doit-on pour autant penser à l'inutilité de tout ce qui nous entoure, pour braver ses esprits ne laissant qu'une trace, un chemin ou tous nos songes déroute notre véritable nature vers les abysses où se loge la mélancolie.

Est-ce ainsi que nos corps s'abandonnent dans ce vide sidéral, devenant le crystal de nos songes, de cette folie qui imprègne les fibres de nos moments égarés .

Quand nos gestes ne sont plus qu'un mystérieux reflet dans le miroir de l'inutilité , singeant comme un pantin cette âme devant une mort qui exulte de joie devant ce pacte signé jadis par les dieux d'un autre monde, laissant un rictus en guise de sourire et de sa voix caverneuse nous invite à la rejoindre.

Ed.

Je pense que la nature n'aime pas le vide. Et si on se retrouve devant lui comme tu l'exprimes si bien, C'est peut-être pour mieux se retrouver, pour comprendre qu'on se trompe de chemin, pour se recentrer sur soi-même. 

Il n'y a pas de vie inutile. Mais il est des êtres humains qui préfèrent pour des raisons qui sont les leurs ne rien faire de leur vie.

Je ne parle pas là d'accomplir de grandes choses qui resteront gravées dans la mémoire collective, mais d'une façon d'être qui rende notre vie "utile".

Aujourd'hui j'accompagne deux fillettes aux obsèques de leur mère... 

Bon courage Freyja pour cette douloureuse journée . Bises

RépondreQuote
Posté : 31/05/2018 8:48 BelamiVar aime
BelamiVar
(@belamivar)
Adam et Eve
Noel
Level 3
Posté par: LBL
Posté par: Freyja
Posté par: LBL

Une autre de mes réflexions, bon soyons clair  il n'y à aucune matière dans mes propos à influencer qui que ce soit, ce sont des réflexions qui n'ont d'intérêt d'une pensée éphémère et volatile , rien de plus qu'une plume dessinant une arabesque de mots sur le papier des sentiments.

"

 Posé devant cette immensité notre esprit se trouve soudain à l'abandon, de toutes ses choses futiles qui s'entasse comme de la vaisselle usée dans le panier du temps.

Nos yeux cherchent sans fin l'horizon, pensant qu'il est plus facile de définir l'absolu vérité dans le reflet d'un amour perdu.

Puis notre regard se tourne vers l'infini tristesse , là où nos peurs nous absorbent de leurs obscurités quand nos âmes implorent que chacune de nos secondes de vie ne s'effacent et ne deviennent qu'un leurre comme une imperfection de l'univers.

Doit-on pour autant penser à l'inutilité de tout ce qui nous entoure, pour braver ses esprits ne laissant qu'une trace, un chemin ou tous nos songes déroute notre véritable nature vers les abysses où se loge la mélancolie.

Est-ce ainsi que nos corps s'abandonnent dans ce vide sidéral, devenant le crystal de nos songes, de cette folie qui imprègne les fibres de nos moments égarés .

Quand nos gestes ne sont plus qu'un mystérieux reflet dans le miroir de l'inutilité , singeant comme un pantin cette âme devant une mort qui exulte de joie devant ce pacte signé jadis par les dieux d'un autre monde, laissant un rictus en guise de sourire et de sa voix caverneuse nous invite à la rejoindre.

Ed.

Je pense que la nature n'aime pas le vide. Et si on se retrouve devant lui comme tu l'exprimes si bien, C'est peut-être pour mieux se retrouver, pour comprendre qu'on se trompe de chemin, pour se recentrer sur soi-même. 

Il n'y a pas de vie inutile. Mais il est des êtres humains qui préfèrent pour des raisons qui sont les leurs ne rien faire de leur vie.

Je ne parle pas là d'accomplir de grandes choses qui resteront gravées dans la mémoire collective, mais d'une façon d'être qui rende notre vie "utile".

Aujourd'hui j'accompagne deux fillettes aux obsèques de leur mère... 

Bon courage Freyja pour cette douloureuse journée . Bises

Je suis de tout cœur avec toi, Freyja. La vie, hélas, est parfois d'une cruauté et d'une douleur incompréhensible.

Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie.

RépondreQuote
Posté : 31/05/2018 10:25
Page 4 / 5 Retour Suivant
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription