Bain d'Aminuit  

  RSS
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 1

(Bon ! Je sais que le ton est plus à la BDSM qu’à la sensualité en ce moment,  mais comme je l’avais pondu : autant faire une omelette…       Et n’hésitez pas à la battre… ) :

 

 

 

Le bain est chaud. Lui derrière, elle adossée à son torse, leurs jambes étendues entremêlées. D’un léger massage, presque une caresse, il la parcourt des épaules à la nuque.

- « Tu te souviens du dernier bain : c’était l’inverse…     dit-il

- Oui je me souviens, l’année dernière dans cet« Airport-hotel », peu avant ton décollage.

- Ta dernière caresse me reste en mémoire ; retenue mais suggestive, suivant la courbe de mon ventre… J’aurais aimé que ta main glisse plus bas… »

Elle en sourit.Ses yeux sont fermés, son corps baignant dans cette chaleureuse et douce ambiance.

 

Ils ne sont qu’amis, depuis dix ans, de vrais amis. De ceux qui peuvent tout se dire… Bien sûr par le passé ils ne ce sont empêché quelques coquineries. C’est une affinité chez eux, presque épidermique. C’est épisodique mais « coutumier ». Ils tiennent surtout à rester amis…à ne rien compromettre…

 

- « Dommage ce traitement, ta baisse de libido… C’était mieux avant ! »     soupire-t-il un brin taquin.

Les yeux toujours fermés son sourire s’élargit. Elle apprécie cette main qui vient sous son sein caresser la cicatrice… Ses cheveux commencent à repousser… « Le plus dur est passé » songe-t-telle.

Lui aussi ferme les yeux.Ses pensées vagabondent d’un souvenir sensuel à cette foutue opération, à cet instant, à ce qu’ils n’auraient pu être… Il a toujours cette envie tenace de la réconforter.

- « N’oublie pas que tu as une copine maintenant...      taquine-t-elle à son tour

- Tu sais très bien qu’entre elle et moi il n’y a aucun problème pour ça, c’est ma chance. Puis t’as été pas mal aussi pendant ces  trois ans avec « Lautre ».

- Oui, comme quoi c’était pas le bon ! »

Le ton est moqueur mais de franche amitié : ils n’ont aucun besoin de se forcer à sourire.

 

Deux mains lui caressent maintenant les seins, remontants parfois lui pincer tendrement les tétons. Son esprit chavire d’un oui à un non (« C’est bien parce que c’est lui ! »). Les mains sont sensuelles, réconfortantes. Des lèvres viennent parcourir son cou et remontent mordiller le lobe d’une oreille.

- « Tu deviens coquin là !    rit-elle en secouant la tête

- On l’a souvent été…Non !?

- Ouai ! C’est vrais … »     confirme-t-elle

Sensation aquatique et chaleureuse. Elle sent les caresses descendre le long de ses côtes, ses hanches, glisser sur ses cuisses… un brin ferme en extérieur…puis remonter langoureusement le coté intérieur pour n’en finir qu’avec le bout des doigts à ses intersections. Sans réel  désir mais baignée d'un bien être elle écarte légèrement plus les cuisses.

- « Envie d’un petit massage ?      chuchote-t-il.

- Pourquoi-pas… »

Du bout des doigts il remonte le long de la fente, effleure furtivement le petit rocher puis revient masser tendrement les lèvres… Elle sent la douceur devenir plaisir… et un léger « Mhmm » s’échappe alors de sa bouche.

- « Ta libido n’est pas complètement en berne !?

- Il semblerait… »      Respire-t-elle. 

Il écarte délicatement les lèvres, la tiédeur de l’eau légèrement la pénètre, puis c’est un doigt qui s’immisce parcimonieusement en elle. Chaleur aquatique, douceur de vagues, léger va et vient… le bain ne devient plus qu’une mer sensuelle…

- « Y’a vraiment quelque chose en toi. »       Soupire-t-elle. 

Il apprécie le compliment mais son plaisir est ailleurs ; dans celui qu’il lui donne, dans cette caresse intérieure… Elle aime et vient joindre un doigt au sien… Il adore quand elle fait ça !

 

A peine perceptible le buste se cambre, une rivière souterraine est en elle… Alors marée descendante, lentement, doucement, tout le monde se retire…

 

 

Mi- soupir mi-sourire il sort précautionneusement du bain:

- « Il faut que j’y aille ; j’ai mon avion. »  …

Il prend tendrement entre ses mains cette chevelure renaissante et dépose un long et gros baisé sur chaque joues. Elle le regarde d’un grand sourire aux yeux bleus, puis s’adosse à la paroi de la baignoire et ferme les yeux…

RépondreQuote
Posté : 04/04/2018 7:37 ricounet31, Pistole, SquirtLand et 4 personnes aiment
Legras
(@legras)
Level 6

La tendresse est très bien vue aussi. Très belle omelette, ravi que tu l'aille pondu.

RépondreQuote
Posté : 04/04/2018 7:43
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 1
Posté par: Legras

La tendresse est très bien vue aussi. Très belle omelette, ravi que tu l'aille pondu.

Merci de l'avoir battue... 😉 

RépondreQuote
Posté : 04/04/2018 8:02 SquirtLand aime
Fantasmeur
(@fantasmeur)
Level 1

Bon, plus qu'à attendre la suite 🙂

J'aime tout rêver, et pourquoi pas tout essayer.
Les fantasmes, c'est la vie : http://tranchesdefantasmes.wordpress.com/

RépondreQuote
Posté : 04/04/2018 8:09
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 1
Posté par: Fantasmeur

Bon, plus qu'à attendre la suite 🙂

Merci: risque de falloir attendre l'année prochaine... 😊 

RépondreQuote
Posté : 04/04/2018 8:22
jeje
 jeje
(@jeje)
Level 1
Posté par: souslesoleil

(Bon ! Je sais que le ton est plus à la BDSM qu’à la sensualité en ce moment,  mais comme je l’avais pondu : autant faire une omelette…       Et n’hésitez pas à la battre… ) :

 

 

 

Le bain est chaud. Lui derrière, elle adossée à son torse, leurs jambes étendues entremêlées. D’un léger massage, presque une caresse, il la parcourt des épaules à la nuque.

- « Tu te souviens du dernier bain : c’était l’inverse…     dit-il

- Oui je me souviens, l’année dernière dans cet« Airport-hotel », peu avant ton décollage.

- Ta dernière caresse me reste en mémoire ; retenue mais suggestive, suivant la courbe de mon ventre… J’aurais aimé que ta main glisse plus bas… »

Elle en sourit.Ses yeux sont fermés, son corps baignant dans cette chaleureuse et douce ambiance.

 

Ils ne sont qu’amis, depuis dix ans, de vrais amis. De ceux qui peuvent tout se dire… Bien sûr par le passé ils ne ce sont empêché quelques coquineries. C’est une affinité chez eux, presque épidermique. C’est épisodique mais « coutumier ». Ils tiennent surtout à rester amis…à ne rien compromettre…

 

- « Dommage ce traitement, ta baisse de libido… C’était mieux avant ! »     soupire-t-il un brin taquin.

Les yeux toujours fermés son sourire s’élargit. Elle apprécie cette main qui vient sous son sein caresser la cicatrice… Ses cheveux commencent à repousser… « Le plus dur est passé » songe-t-telle.

Lui aussi ferme les yeux.Ses pensées vagabondent d’un souvenir sensuel à cette foutue opération, à cet instant, à ce qu’ils n’auraient pu être… Il a toujours cette envie tenace de la réconforter.

- « N’oublie pas que tu as une copine maintenant...      taquine-t-elle à son tour

- Tu sais très bien qu’entre elle et moi il n’y a aucun problème pour ça, c’est ma chance. Puis t’as été pas mal aussi pendant ces  trois ans avec « Lautre ».

- Oui, comme quoi c’était pas le bon ! »

Le ton est moqueur mais de franche amitié : ils n’ont aucun besoin de se forcer à sourire.

 

Deux mains lui caressent maintenant les seins, remontants parfois lui pincer tendrement les tétons. Son esprit chavire d’un oui à un non (« C’est bien parce que c’est lui ! »). Les mains sont sensuelles, réconfortantes. Des lèvres viennent parcourir son cou et remontent mordiller le lobe d’une oreille.

- « Tu deviens coquin là !    rit-elle en secouant la tête

- On l’a souvent été…Non !?

- Ouai ! C’est vrais … »     confirme-t-elle

Sensation aquatique et chaleureuse. Elle sent les caresses descendre le long de ses côtes, ses hanches, glisser sur ses cuisses… un brin ferme en extérieur…puis remonter langoureusement le coté intérieur pour n’en finir qu’avec le bout des doigts à ses intersections. Sans réel  désir mais baignée d'un bien être elle écarte légèrement plus les cuisses.

- « Envie d’un petit massage ?      chuchote-t-il.

- Pourquoi-pas… »

Du bout des doigts il remonte le long de la fente, effleure furtivement le petit rocher puis revient masser tendrement les lèvres… Elle sent la douceur devenir plaisir… et un léger « Mhmm » s’échappe alors de sa bouche.

- « Ta libido n’est pas complètement en berne !?

- Il semblerait… »      Respire-t-elle. 

Il écarte délicatement les lèvres, la tiédeur de l’eau légèrement la pénètre, puis c’est un doigt qui s’immisce parcimonieusement en elle. Chaleur aquatique, douceur de vagues, léger va et vient… le bain ne devient plus qu’une mer sensuelle…

- « Y’a vraiment quelque chose en toi. »       Soupire-t-elle. 

Il apprécie le compliment mais son plaisir est ailleurs ; dans celui qu’il lui donne, dans cette caresse intérieure… Elle aime et vient joindre un doigt au sien… Il adore quand elle fait ça !

 

A peine perceptible le buste se cambre, une rivière souterraine est en elle… Alors marée descendante, lentement, doucement, tout le monde se retire…

 

 

Mi- soupir mi-sourire il sort précautionneusement du bain:

- « Il faut que j’y aille ; j’ai mon avion. »  …

Il prend tendrement entre ses mains cette chevelure renaissante et dépose un long et gros baisé sur chaque joues. Elle le regarde d’un grand sourire aux yeux bleus, puis s’adosse à la paroi de la baignoire et ferme les yeux…

 

bossard jean

RépondreQuote
Posté : 04/04/2018 9:36
SquirtLand
(@squirt)
Level 1

Rho ! @SLS ! Là, je remballe mes accessoires BDSM 😊

Comme le dit  une vielle formule :"un dessin vaut mieux qu'un discours..." ,

mais là, tu viens de montrer qu'il y a toujours une exception à une règle.

Je t'encourage de prendre toujours un Bain d'Aminuit, c'est bon pour MA santé 😊

 

 

Fou du cunni et de l'analingus en mode levrette

RépondreQuote
Posté : 05/04/2018 7:19 souslesoleil aime
Pistole
(@pistole)
Level 3

Quelle belle amitié  😉 

Dans le sexe, tout est bon 😘

RépondreQuote
Posté : 05/04/2018 9:35 souslesoleil aime
ricounet31
(@ricounet31)
Level 4
Posté par: souslesoleil

(Bon ! Je sais que le ton est plus à la BDSM qu’à la sensualité en ce moment,  mais comme je l’avais pondu : autant faire une omelette…       Et n’hésitez pas à la battre… ) :

 

 

 

Le bain est chaud. Lui derrière, elle adossée à son torse, leurs jambes étendues entremêlées. D’un léger massage, presque une caresse, il la parcourt des épaules à la nuque.

- « Tu te souviens du dernier bain : c’était l’inverse…     dit-il

- Oui je me souviens, l’année dernière dans cet« Airport-hotel », peu avant ton décollage.

- Ta dernière caresse me reste en mémoire ; retenue mais suggestive, suivant la courbe de mon ventre… J’aurais aimé que ta main glisse plus bas… »

Elle en sourit.Ses yeux sont fermés, son corps baignant dans cette chaleureuse et douce ambiance.

 

Ils ne sont qu’amis, depuis dix ans, de vrais amis. De ceux qui peuvent tout se dire… Bien sûr par le passé ils ne ce sont empêché quelques coquineries. C’est une affinité chez eux, presque épidermique. C’est épisodique mais « coutumier ». Ils tiennent surtout à rester amis…à ne rien compromettre…

 

- « Dommage ce traitement, ta baisse de libido… C’était mieux avant ! »     soupire-t-il un brin taquin.

Les yeux toujours fermés son sourire s’élargit. Elle apprécie cette main qui vient sous son sein caresser la cicatrice… Ses cheveux commencent à repousser… « Le plus dur est passé » songe-t-telle.

Lui aussi ferme les yeux.Ses pensées vagabondent d’un souvenir sensuel à cette foutue opération, à cet instant, à ce qu’ils n’auraient pu être… Il a toujours cette envie tenace de la réconforter.

- « N’oublie pas que tu as une copine maintenant...      taquine-t-elle à son tour

- Tu sais très bien qu’entre elle et moi il n’y a aucun problème pour ça, c’est ma chance. Puis t’as été pas mal aussi pendant ces  trois ans avec « Lautre ».

- Oui, comme quoi c’était pas le bon ! »

Le ton est moqueur mais de franche amitié : ils n’ont aucun besoin de se forcer à sourire.

 

Deux mains lui caressent maintenant les seins, remontants parfois lui pincer tendrement les tétons. Son esprit chavire d’un oui à un non (« C’est bien parce que c’est lui ! »). Les mains sont sensuelles, réconfortantes. Des lèvres viennent parcourir son cou et remontent mordiller le lobe d’une oreille.

- « Tu deviens coquin là !    rit-elle en secouant la tête

- On l’a souvent été…Non !?

- Ouai ! C’est vrais … »     confirme-t-elle

Sensation aquatique et chaleureuse. Elle sent les caresses descendre le long de ses côtes, ses hanches, glisser sur ses cuisses… un brin ferme en extérieur…puis remonter langoureusement le coté intérieur pour n’en finir qu’avec le bout des doigts à ses intersections. Sans réel  désir mais baignée d'un bien être elle écarte légèrement plus les cuisses.

- « Envie d’un petit massage ?      chuchote-t-il.

- Pourquoi-pas… »

Du bout des doigts il remonte le long de la fente, effleure furtivement le petit rocher puis revient masser tendrement les lèvres… Elle sent la douceur devenir plaisir… et un léger « Mhmm » s’échappe alors de sa bouche.

- « Ta libido n’est pas complètement en berne !?

- Il semblerait… »      Respire-t-elle. 

Il écarte délicatement les lèvres, la tiédeur de l’eau légèrement la pénètre, puis c’est un doigt qui s’immisce parcimonieusement en elle. Chaleur aquatique, douceur de vagues, léger va et vient… le bain ne devient plus qu’une mer sensuelle…

- « Y’a vraiment quelque chose en toi. »       Soupire-t-elle. 

Il apprécie le compliment mais son plaisir est ailleurs ; dans celui qu’il lui donne, dans cette caresse intérieure… Elle aime et vient joindre un doigt au sien… Il adore quand elle fait ça !

 

A peine perceptible le buste se cambre, une rivière souterraine est en elle… Alors marée descendante, lentement, doucement, tout le monde se retire…

 

 

Mi- soupir mi-sourire il sort précautionneusement du bain:

- « Il faut que j’y aille ; j’ai mon avion. »  …

Il prend tendrement entre ses mains cette chevelure renaissante et dépose un long et gros baisé sur chaque joues. Elle le regarde d’un grand sourire aux yeux bleus, puis s’adosse à la paroi de la baignoire et ferme les yeux…

Très joli texte SLS.

Et quelle tendresse dans ce récit.

Avec une épreuve sous-jacente dont on sent comme une délivrance.

 

Il eu été dommage de ne pas partager ton omelette avec nous.

Merci SLS

Je ne prends pas la vie au sérieux, je n'en sortirai pas vivant

RépondreQuote
Posté : 05/04/2018 12:24 souslesoleil aime
  
En travaux

S'il vous plait Connexion ou Inscription