pour Madame: retour a 3  

  RSS

je partage avec vous un texte que j'ai écrit spécialement pour Madame. la suite, s'il y en a, arrivera par la suite si Madame souhaite la connaitre a l'écrit.

n’hésitez pas a me faire vos retours 😉 je ne suis pas familier avec cet exercice.

 

retour a 3

 

Tu attends sagement, a genoux, dans le salon. Les yeux bandés, il ne te reste que ton ouïe pour savoir ce qui arrive, mais rien. Rien que des bruits de pas dans le lointain. Tu sens la culotte en latex qui serre ton entre-jambe sous ta jupe, et tu essayes de ne pas trop y penser, car on sait tous les deux que la serviette sous laquelle tu es posé aura d’autres occasion pour recevoir les fluides de ton excitation. Tu portes toujours ton haut sexy, celui qui épouse des formes et qui peux laisser apparaitre ta poitrine simplement en dénouant le nœud a ton cou. Ton cou… qui porte ce collier qu’on apprécie tant, et qui signifie pour tous deux que la soirée va être agréable. Le cadenas qui le referme signifie qu’elle est inéluctable.

Tu attends sagement, sexy, excité, Soumise a genoux, qu’il se passe quelque chose. Et tu as une idée de ce qui t’attend. La soirée au restaurant était pour le moins inhabituelle. Quand je t’ai dit qu’il te faudra mettre ce haut et la jupe, tout allait bien. Quand j’ai dit « pas de culotte », tu as souri avec approbation et plaisir. Quand je t’ai dit que ce soir n’était pas un soir comme les autres, tu ne t’attendais pas a cela.

On toque à la porte. Ton cœur s’emballe. La porte d’entrée, d’où on pourrait te voir si la personne entre. Tu es tenté d’aller te cacher, ou de retirer ton bandeau, mais le collier lui ne s’enlèvera pas. Et tu sais qu’on va te voir, car la personne, cet homme, vas entrer et te voir. Pour te voir, car c’est ainsi qu’on a décidé de la suite. La soirée au restaurant était effectivement inhabituelle, surtout quand je t’ai présenté notre invité, qui nous attendait. Je revois ton regard quand j’ai lâché : « excuse là si elle est mal a l’aise, elle n’a pas de culotte aujourd’hui ». j’adore ce regard, qui me désintégrerais sur place, et qui implique, par toute cette intensité, a quel point ta Soumission a de valeur.

Je vais ouvrir la porte, et accueil notre invitée. Je lui propose à boire, qu’il accepte. Je le dirige vers le salon, pour le faire patienter et m’assurer qu’il profite de la vue. J’entends ton souffle s’accélérer a l’idée qu’on puisse, qu’il puisse te voir ainsi, a genoux et offerte.

— mets-toi a l’aise, j’arrive tout de suite.
— OK, je ne suis pas pressé

Tu entends dans notre voix le sourire qui en dis long sur notre commune appréciation de cette situation. Je ne manque pas de te caresser les tétons avant de vous laisser, pour me rendre dans la cuisine, si éloignée de vous que tu te sens encore plus vulnérable. Un homme, qui te plait et que tu as accepté, te vois ainsi vêtue, offerte et soumise. Ton cœur bat la chamade comme jamais, et tu sais que ce n’est que le début. Tu à toi-même scellé cette soirée a la fin du restaurant, quand tu as répondu par l’affirmative a la question : « on lui propose un verre a la maison ? ».

Alors que je me rends dans la cuisine pour servir notre invité, celui-ci te regarde. Il est lui-même un peu perdu face à cette situation inhabituelle, et nous savons tous les deux ce que toi tu souhaites au fond. Tu veux qu’il fasse quelque chose, sans savoir quoi. Mais tu es la, à attendre, et tu veux qu’il en profite, mais comment ?

Je suis de retour avec la boisson de monsieur, tu es contente de me sentir a tes côtés, et excité de savoir qu’il va y avoir de l’action. Je me glisse derrière toi, et commence à passer ma main sur ton haut. Le long de tes courbes, ma main te frôle. Je passe sous tes seins, les contourne, et arrive a ton collier. Que je caresse.

— tu me fais confiance ?
— oui Maitre.

Clic ! ce son si familier te réveille en un instant. C’est la laisse que je viens d’accrocher a ton collier. Tu n’as pas le temps de te ressaisir qu’elle t’attire déjà vers ce que tu devines être le canapé.

— une petite pipe avec ton café ?
— oui, avec plaisir.

Encore une pression de ta laisse, et tu dois te déplacer a quatre patte jusqu’à notre invité. Le temps de réajuster la serviette sous tes jambes, et te voila devant cet homme, que tu devines assis sur notre canapé, attendant que tu lui fasses une pipe. Tu sens ses mains prendre délicatement les tiennes, pour t’aider à trouver son entre-jambe. À ta grande surprise, tu es déçu de ne pas y trouver un membre turgescent, mais une braguette qui semble se durcir. Qu’a cela ne tienne, tu commences à caresser cet homme avec envie. Alors que tu t’exécutes, un doigt vient caresser ta culotte en latex sous ta jupe, et s’en est trop pour ton contrôle, tu inondes la serviette de toute ton excitation, alors qu’il ne s’est encore rien passé.

 

faites simple, hein. Personne ne va vous juger.

RépondreQuote
Posté : 12/05/2018 12:03 GB_BoobsLover, Freyja et Legras aiment
Legras
(@legras)
Level 6

Très bon récit, la lente mise en place et l'excitation qui monte doucement.

C'est du vécu et tu utilise le récit pour expliquer à ta femme ce qui s'est passé de l'autre coté du bandeau c'est cela ? Ou c'est un fantasme que tu lui présente comme cela, dans l'espoir de la voir accepter de le réaliser ?

RépondreQuote
Posté : 12/05/2018 1:04

Merci 🙂 c'est effectivement r rythmé pour n'être qu'une intro qui monte en intensité.

C'est un fantasme telle que j'anticipe sa réalisation future. Le bute est de donner envie a Madame de le réaliser  donc il n'est pas brute, mais réaliste. J'ai beaucoup réfléchi aux possibilité de faire du triolisme, et cette histoire est d'après moi la réalisation la plus probable. 

faites simple, hein. Personne ne va vous juger.

RépondreQuote
Posté : 12/05/2018 3:46 Legras et Freyja aiment
Freyja
(@freyja)
Level 6

Whaou 😊😊😊 bravo très réaliste et je m'y suis cru 😊

J'adore 😊🤗🤗

Fan des one-shot, curieuse et aventureuse 😊

RépondreQuote
Posté : 15/05/2018 5:35 OurWayOfSerenity aime

j'ai fais lire a Madame mon texte précédent et elle a beaucoup aimé (le contexte est expliqué sur mon poste concernant le masque anatomique)

voici la suite.


 

Mes doigts agiles profitent de leurs douches et je savoure cet instant ou tu te lâches. Je positionne la culotte entre tes lèvres, pour ensuite caresser le latex doucement, sachant les sensations que ça te procure. Je vois que ton action sur la braguette de Monsieur s’intensifie.

 

Notre invité comprend ce que tu souhaites, et commence a ouvrir son pantalon pour te présenter ce que tu souhaites voir : son membre. Le membre d’un autre homme, que tu meurs d’envie de sucer… quelle perverse tu fais, a vouloir sucer un autre homme devant le tien. Et quel plaisir de te voir ainsi te lâcher et entreprendre ce que tu souhaites et ce qui t’excite.

 

j’en profite pour écarter la culotte, qui s’est transformé en string sous la pression, pour glisser mon propre membre entre tes lèvres humides et chaudes. Tu restes surprise quelques secondes ou tu savoures mon pénis mais cela ne t’empêche pas de sauter sur celui de notre invité dès qu’il est a découvert. Je te regarde avec délice t’exécuter alors que moi-même, je commence un mouvement de va et viens entre tes lèvres. Notre danse se poursuit en osmose pendant des secondes qui font penser a des heures.

 

Tu sens une main glisser dans tes cheveux pour accompagner ton mouvement. Et c’est ainsi que notre danse se poursuit a 3. je remonte mon pénis pour l’installer a la naissance de ton vagin, pour te teaser. Je fais mine de te pénétrer sans entrer, de plus en plus fort, toujours en m’arrêtant a l’entré de ton vagin. Nous sentons tous les deux la tension qui t’habite et tu enfonces cette queue devant toi dans ta gorge comme si tu voulais la faire disparaître. Je me retire.

 

J’ajuste de nouveau ta culotte, et je la replace entre tes lèvres, bien au fond comme tu l’aimes. Je me masturbe sur tes fesses rondes et douces mises en valeur par cette culotte de latex. Et c’est est trop pour toi. Tu libères encore une fois ton fluide chaud le long de tes jambes en poussant un gémissement étouffé par ce qui occupe ta bouche.

 

J’attends que l’orgasme soit passé pour te prendre les cheveux bien fermement et te calmer dans ta frénésie de suceuse. Ton souffle ralenti et tu reprends contenance. Je sais que tu vas avoir les jambes en coton bientôt et j’entame la suite de ta préparation.

« continue a t’occuper de notre invité, mais en douceur»

«oui maître»

 

Les yeux bandés, tu ne sais toujours pas ce qu’il y a de posée sur la table a coté de toi. Ton monde se limite à l’anatomie de cet homme, et à mes caresses. Un bruit familier se fait entendre, et l’instant d’après tu a la confirmation de ce que tu pensais lorsque mes doigts enduisent ton anus de lubrifiant. Je masse délicatement cette zone érogène en montant et descendant le long de ta raie. J’insiste de plus en plus longtemps a chaque passage sur le petit cercle qui se détend à chaque fois un peu plus.

 

j’insère le bout de mon doigt, et tu pousses un petit gémissement. Le gland de monsieur commence à devenir bien propre lorsque je t’attrape par les cheveux et que te tire en arrière avec fermeté. Le mouvement te pousse à entrer en contacte avec le plug qui tiens dans mon autre main, et tu saisis tous de suite ce que j’attends de toi. Tu ondules en douceur, devant notre invité, pour enfoncer le plug dans ton cul qui n’attendais que cela.

 

Je remets la culotte en place, bien contre ton plug, et je savoure le gémissement qu’il te fait pousser.

 

« ça te gêne si je la reprends à mon service quelques minutes ? »

« Non, pas du tous, c’était très agréable. Madame suce comme personne. Tu peux être fière d’elle ».

 

Je m’installe à côté de notre invité chanceux pour avoir ma part aussi, et j’agrippe ta laisse pour t’amener a moi comme la petite chienne suceuse que tu incarnes désormais. C’est mon tour de savourer ma boisson avec l’extra que tu fournis avec ta bouche. d’un geste, j’indique a notre invité quelque chose sur la table, puis je prends mes aises et commence à te caresser les cheveux, comme tu aimes lorsque tu es à l’œuvre.

 

Tu entends qu’il prend quelque chose sur la table, et tu sais que tu n’en a pas finis d’être le centre de l’attention. Et tu le mérites amplement, car cette soiré t’est dédié ma Princesse.

 

Edité : Il y a 2 mois 

faites simple, hein. Personne ne va vous juger.

RépondreQuote
Posté : 31/05/2018 5:59 Legras et Freyja aiment
  
En travaux

S'il vous plait Connexion ou Inscription