Règles de collocation  

Page 8 / 10 Retour Suivant
  RSS
Stef
 Stef
(@stef)
Adam et Eve
Level 1

Salut!

Perso j'adore tes textes... Simples efficaces, un peu direct et manquant de préliminaires, mais au contraire de soulesoleil (désolé l'ami), je trouve le cadre de l'histoire au top. Justement cela change des cachots, manoirs et autres vieilles demeures que l'on dédier toujours au BDSM (merci Mr le marquis) mais qui mériteraient des soirées orgiaques bien plus symboliques....

Il me tarde de voir la suite et les relations qui vont se nouer avec Cassandra et la vendeuse....

Bonne écriture! Vivement la suite!

 

RépondreQuote
Posté : 22/05/2018 4:08
Legras
(@legras)
Testeur de Sextoy
Level 7
Posté par: souslesoleil

Peut-être alors dépeindre un poil plus le lieu, laisser transpirer une ambiance...

J'suis tailleur de pierres, donc un donjon effectivement ça me parle... 🙂 

Mais je ne veux aucunement t'influencer dans tes textes, ce n'était qu'un retour... 😉 

Etant fan de médiéval les donjons me parlent beaucoup aussi, mais comme le dis Stef j'ai voulu changer le lieu et l'image affilié (dans mon autre récit c'est principalement dans une maison de maître, souvent utilisé également dans les récit BDSM).

En lisant vos retour je me rend compte que je vais rapidement dans le vif de l'action, alors qu'au début moins (du moins il me semble). Merci de vos retour qui me permettent de lever la tête et de prendre un peu de recule. Ces temps-ci j'ai moins d'inspiration pour les récits, je fais donc une pause pour me donner le temps de me réinspirer, mais j'espère reprendre au plus vite et plus transmettre d'ambiance avant l'action 😉 .

RépondreQuote
Posté : 22/05/2018 5:18
Stef
 Stef
(@stef)
Adam et Eve
Level 1

Honnêtement Legras, ne te prends pas la tête avec nos avis, cela concerne surtout des ressentis et ton manque d'inspiration vient sûrement du fait que tu prennes avec trop d'importance nos commentaires...  Il ne s'agit pas de gommer l'auteur que tu es!! Bonne suite!!

RépondreQuote
Posté : 22/05/2018 5:40
Legras
(@legras)
Testeur de Sextoy
Level 7

Mon manque d'inspiration est surement du au fait que j'ai repris le boulot, du coup je suis plus fatigué le reste du temps et j'ai moins la motive et l'inspiration pour écrire. Et je ne veux pas gommer l'auteur que je suis (merci du compliment au passage 😊 ) mais l'enjoliver pour vous. En prenant plus le temps de poser des ambiance et décrire les sentiments et émotions j'aurais aussi peut-être plus d'idée et pas forcément autant d'action sexuelle.

RépondreQuote
Posté : 22/05/2018 6:09
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 3

OK @Legras ! Fais-nous saliver... J'pense que tu le peux... 🙂 

RépondreQuote
Posté : 22/05/2018 7:04
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 3

@Legras; Je viens de me relire et j'espère que tu ne l'as pas prit mal... (ce n'était le but!)

Si je n'accroche pas sur le BDSM, je peux avoir de l'estime pour quelqu’un de cohérent dans ses dires et droit dans ses principes... Il me semble que c'est ton cas. 😉 

RépondreQuote
Posté : 23/05/2018 6:56 Freyja aime
Legras
(@legras)
Testeur de Sextoy
Level 7

Non ne t'inquiète pas, il en faut beaucoup pour me vexer, j'ai appris à prendre sur moi et accepter l'avis des autres. Si quelqu'un pense différemment je trouve que c'est une bonne occasion pour moi d'affirmer ma position et d'être sur que c'est bien ce dont je suis sur. Et c'est surtout l'occasion d'apprendre des autres et de pouvoir m'adapter à mon environnement et à l'auditoire.
D'ailleurs c'est quel message qui aurait pu me vexer ? 🤔 

Merci du compliment en tout cas.

RépondreQuote
Posté : 23/05/2018 7:09 Freyja aime
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 3
Posté par: souslesoleil

OK @Legras ! Fais-nous saliver... J'pense que tu le peux... 🙂 

ça aurait pu être celui-là! Internet, quand on a pas les gens devant soit et l’expression sur leur visage: ça peut paraitre ambigu.

RépondreQuote
Posté : 23/05/2018 7:18 Freyja aime
Legras
(@legras)
Testeur de Sextoy
Level 7

🤣celle là je la prend plus comme un défi que comme une insulte. Et si je veux vraiment te faire saliver je te met un bâillon, là tu verra tu va vite saliver 😜 .

RépondreQuote
Posté : 23/05/2018 7:24 Freyja aime
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 3

Justement il n'y avait aucune insulte et plutôt un défit 😉  😉 Quant-au bâillon...: Non merci, j'en ai assés des histoires Africaines... Je ne suis pas sûr de saliver... 😉  🙂 

RépondreQuote
Posté : 23/05/2018 7:36 Freyja aime
Legras
(@legras)
Testeur de Sextoy
Level 7

Pas compris le truc avec les histoires africaine par contre 😊 

RépondreQuote
Posté : 23/05/2018 7:45 Freyja aime
souslesoleil
(@souslesoleil)
Level 3

C'est vrais, t'es pas là depuis mes débuts... J'vis actuellement en Afrique (sous le soleil), mais on rentrerait dans un sujet politique ce qui n'est pas le but de ce Forum... (ici souvent réélection veut dire "bâillonnage"... 😉  😉 )

RépondreQuote
Posté : 23/05/2018 7:55 Legras et Freyja aiment
Legras
(@legras)
Testeur de Sextoy
Level 7

Je comprend mieux alors et vois parfaitement l'illustration du bâillonnage pour les élections, ne rentrons pas dans ce genre de sujet 😉 .

RépondreQuote
Posté : 23/05/2018 8:19 souslesoleil aime
Legras
(@legras)
Testeur de Sextoy
Level 7
Surprise
 
Zoé partit dans sa chambre sans savoir ce qui l'attendais. Elle était là nue, des cordes encore attachées à ses poignets et ses cuisses, elle s'en était presque habituée seule les grands mouvements étaient gêné par celle-ci. Elle commença à tourner en rond dans sa chambre, les liens laissant une trace de son passage, elle devait faire attention de ne pas marcher dessus.
 
Que désirait son amie, ou plutôt sa Maîtresse ? Elle l'avait dominée et asservie très facilement, comme si c'est ce qu'elle attendais depuis toujours sans le savoir. Et en fait c'était le cas, l'expérience avec Cassandra dans sa jeunesse n'était qu'un élément déclencheur et la graine qui avait petit à petit grandi en elle et qui sortait au grand jour à présent. Heureusement que cette graine était sortit sous le couvert de Jeanne, son amie qui la rassurait et l'aimait. Certes elle n'avait pas détesté ses amourettes avec les garçons lors des années précédentes, mais apparemment aucun n'avait réussi à la dominer et faire sortir cette plante qu'elle ignorait en elle. D'ailleurs elle donnerais beaucoup pour avoir la visite d'un membre gonflé et palpitant dans son entrejambe actuellement, les vibromasseur sont efficace, mais le sexe n'est pas que cela. D'ailleurs, maintenant qu'elle était soumise à son amie, comment se déroulerait ses aventures d'un soir ? Les règles mise en place en début d'années seront-elles toujours d'actualité ou elle devrait demander l'autorisation pour tout ce qu'elle voulait faire ? Comment se passera l'après-école surtout ?
 
Elle était toujours en train de tourner en rond, un bras sur son ventre et l'autre appuyé dessus et la main devant le visage, elle était en pleine méditation. Maintenant que l'excitation de la découverte du collier, de la séance de domination, de ses orgasmes étaient passé, elle était là dans sa chambre, seule, visiblement soumise. Des bruits dans l'appartement la firent sortir de ses pensée. Il fallait qu'elle soit prête à recevoir sa Maîtresse, elle ne devait pas être prise au dépourvu. Elle hésita entre la position d'attente, soit debout jambe écartée et bras croisé dans le dos et mains sur les genoux, à genoux les bras tendu et les mains posée sur les genoux. Elle décida de se mettre en position d'attente, au milieu de la pièce et regarda par terre à l'entrée de sa chambre, pour voir Jeanne arriver sans avoir à croiser son regard.
 
Elle resta ainsi de longue minutes, le temps lui semblait se dilater. Heureusement qu'elle n'avait pas d'horloge dans son champ de vision, car elle aurait vu qu'elle avait attendu près de 15 minutes, debout, sans réellement bouger. Elle étirait par moment ses jambes en en tendant une plus que l'autre et de même dans l'autre sens, s'était penchée en avant pour étirer son dos également. Toujours en étant attentive aux bruits de l'appartement et à la possibilité que Jeanne arrive dans la chambre.
 
Jeanne fini par rentre dans la chambre, Zoé ne pu voir le sourire qui illumina son visage de voir sa soumise ainsi positionnée sans qu'elle n'aille rien eu à dire. Zoé vit les bottes arriver, et faire plusieurs fois le tour de sa position, elle senti les cordes être bougé et enlevée du passage, une main vint la caresser sur son postérieur et glissa lentement à la vitesse dont Jeanne tournait autour de son amie. De se savoir ainsi offerte, l'excitait de nouveau, son vagin commençait à chauffer, de plus les caresses reçue n'aidaient pas à calmer ses ardeurs.
 
"Tu t'es montrée docile et bien soumise, je te félicite."
"Merci Maîtresse"
"Avant d'aller plus loin, est-ce que tu as des questions ?"
Elle allait répondre non par respect, mais celles qu'elle s'était posée avant trottaient toujours dans sa tête.
"Oui Maîtresse, me permettez vous d'être direct ?"
"Oui tu peux parler sans crainte."
Toujours en ayant la tête baissée et en restant en postion, Zoé demanda :
"Je me demandait comment se déroulera nos vie maintenant. Les règles instaurées sont-elle toujours toute valide ? Et par rapport au garçon, pourrais-je toujours avoir des relation sans votre accord ?"
Dans un groupe sourire moqueur Jeanne répondit :
"Pourquoi je ne te suffit pas ?"
Zoé rougit, elle ne voulait pas offusquer sa Maîtresse :
"Oui Maîtresse, mais vous savez qu'un sexe apporte d'autre plaisir qu'un vibromasseur par exemple."
"Je te taquinais. Oui bien sûr les autres règles seront toujours d'actualité. Tu es ma soumise, pas mon esclave, tu as le droit d'avoir ta propre vie. Tu te montrera réellement soumise, que lors de séance ou de moment comme celui-ci."
"Merci Maîtresse."
"Mais pour montrer que nous ne sommes pas au même niveau, j'ai quelque chose à te montrer. Lève la tête !"
 
Une surprise, qu'est-ce que cela pouvait-il bien être ? Elle imaginait plein de scénarios, plus improbable les uns que les autres. Son regard monta lentement le long des bottes, arriva sur la robe rouge, admira cette large ceinture qui lui dessinait parfaitement sa silhouette et fini par croiser le regard de sa Maîtresse, qui ne portait rien dans les mains et n'avait amené personne avec elle. Son regard devait être remplis de questions, car avant qu'elle n'aille pu dire un mot un mouvement de la main de Jeanne attira son attention sur le cou de sa Maîtresse, avec un petit sourire victorieux.
 
Il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte que le collier avait disparu, pour être remplacé par une chaînette d'où pendait une clef. Ainsi elle avait la clef dès le début et s'était joué d'elle. Elle voulu protester, mais elle restait sa Maîtresse et les mots qu'elle avait dit plus tôt sur le canapé "Je le garderais, uniquement si c'est toi qui à la clef." par rapport à sa collier lui revinrent en mémoire. La confiance qu'elle avait démontré dans cette phrase, venait d'offrir l'occasion rêvé pour Jeanne, peut être même qu'elle avait tout fait pour qu'elle dise ces mots. Cette fois ca y était, elle était visiblement soumise à Jeanne, enfin visiblement pour ceux qui savait ce qu'ouvrirait cette clef.
 
Alors que Zoé restait comme bouche bée devant ce retournement de situation, Jeanne pris son visage entre ses mains et vint l'embrasser tendrement. Jeanne ne put retenir ses bras de venir enlacer son amie et de la serrer contre elle. Les deux femmes restèrent un moment ainsi unie, ce baiser semblait conclure cette soumission tacite. Jeanne fini par se reculer, Zoé se remit en position.
 
"Tu peux retirer les cordes et aller ranger les affaires que j'ai utilisé."
 
Laissant Zoé sur place et affamée de câlins, Jeanne sortit et alla dans sa chambre se changer pour une tenue plus confortable. Zoé se libéra des cordes et les enroula au mieux, allant dans le salon elle rangea les divers accessoires après les avoirs nettoyé. Elle vit Jeanne sortir de sa chambre, la robe et le bottes avaient disparu, pour laisser la place à un simple t-shirt et un mini-short, allant s'installer sur le canapé pour profiter de la soirée.
 
 
 
En publique

Zoé vint rejoindre Jeanne devant la TV, après être aller enfilé un shorty et un pull. Les 2 filles regardèrent les programme, enlacée l'une avec l'autre, sans arrière pensée érotique, mais simplement le bonheur d'être dans les bras de sa meilleure amie. Alors qu'elles commençait à sentir la fatigue venir, ce fut Zoé qui pris les devants, en se levant et allant se coucher dans son lit. Jeanne suivit le mouvement, mais partis dans son lit, ce soir ce sera repos pas câlins, après tout demain c'est les cours il fallait être en forme.

Le lendemain matin, après un déjeunez elle partir aux cours. Ce n'est qu'en arrivant vers leur établissement et en sentant les regards des autres sur elle qu'elle se rappela de son collier. Elle plaqua par reflex sa main contre sa gorge, évidemment le collier était toujours là, depuis le temps qu'elle le portait elle en était venu à l'oublier. Elle se tourna vers Jeanne, qui marchais d'un pas décidé en regardant droit devant elle, à son cou se balançais la clef libératrice. Pour la première fois Zoé se sentait écrasée par Jeanne en publique, elle s'était même mise derrière elle pour tenter de se cacher.

Zoé baissa sa main et arrangea ses cheveux pour cacher au maximum le collier, surtout le cadenas situé sur sa nuque. Elle marchait tête baissée, fuyant les regards et restant au plus près de Jeanne. Seulement voilà, Jeanne et Zoé n'était pas dans les même classes, elles allaient devoir se séparer. Jeanne se tourna et dans un grand sourire :

"Bonne journée." ponctué d'un clin d'oeil.

Zoé releva la tête surprise, elle ne s'était pas rendue compte qu'elles étaient déjà aussi proche de leurs classes. La voilà laissée seule au milieu du couloir, serrant ses livres contre elle, comme bouclier. Doucement elle se dirigea vers sa classe, fuyant toute rencontre possible. Elle entra et s'assit à sa place habituel, soit dans le tiers du fond, ce serait plus discret. Les autres camarades arrivèrent, la plupart discutait entre eux sans se soucier d'elle, certains passait et leur regards semblait s'attarder sur elle, elle rougissait à chaque fois. Durant la matinée, elle s'imaginait à chaque murmure ou gloussement dans la classe que cela la concernait. Le prof faisait sont rôle en réclamant le silence à chaque fois, c'était une des première fois qu'elle appréciait cet aspect de leur métier.

La matinée touchait à sa fin et le moment fatidique allait arriver, se lever et parcourir les couloirs seule, telle une proie dans la jungle. L'excitation dans la classe augmentait, comme à chaque fin de matinée, les cahiers se rangeaient, le prof écrivait les devoirs à faire, les rires se faisait de plus en plus bruyant. Elle nota les devoirs, tête penchée sur sa table, des élèves s'étaient déjà levé et partait en direction de la porte, Zoé prenait son temps pour noter les informations, histoire d'être sûr d'être dans les dernière à partir. Rangeant ses affaires elle découvrit un papier posée dans le coin de sa table, elle l'ouvrit :

 
"Ce collier te va à ravir http://images.doctissimo.fr/generated/merged/flat/design/smilies/wink.gi f" alt=";)" /> "
Immédiatement la chaleur augmenta, son teint était passé au rouge pivoine, elle regarda anxieuse autour d'elle mais le groupe de garçon qui était passé était déjà loin, impossible de savoir qui lui avait laisser ce mot. Elle fini de ranger rapidement ses affaires, se leva, avant de passer la porte son portable vibra, un message de Zoé :
 
"Salut ma belle, simplement pour te dire que tu es encore plus belle avec ce collier. N'aille pas honte, relève la tête."
Et un deuxième message arriva, c'était une photo. Une photo d'elle, elle rougit à nouveau, car c'était elle mais lorsqu'elle était attachée contre le canapé, offerte, impuissante. Elle s'attarda sur son cou et son visage, en effet le collier la mettait en valeur, le doré de l'anneau semblait refléter la couleur de ses cheveux blond. C'était la première fois qu'elle se voyait avec le collier, et également en position de soumise. Elle ferma les yeux, et posant son téléphone contre elle, pris une grande inspiration.

Relevant la tête, elle pris un regard assuré et sortit de la classe, la tête haute. Bien sûr des regards la suivait, comme d'habitude en fait car sa beauté naturel attirait l'oeil, et surtout que maintenant un bijou servait d'écrin à sa tête. Elle arriva vers Jeanne et la pris dans les bras, évidemment tout les garçons s'était tourné vers elles, voir deux jolie femmes se faire un câlin était toujours agréable. Lors de la pause, elle allèrent manger un sandwich dans le parc.

Evidemment des regards se tournaient vers elles, certains plus discret que d'autre. Par contre les remarques n'étaient pas discrète et même vulgaire pour la plupart. Zoé rentrait sa tête à chaque remarque, souhaitant dispraître, des larmes commencaient à perler à ses yeux. Jeanne la pris par l'épaule et la serra contre elle :

"Ne les écoutes pas, ils sont jaloux c'est tout. Ils n'osent pas vivre leur rêve."

Leur regards se croisèrent, celui de Jeanne était chaleureux, réconfortant, il semblait créer un monde autour de Zoé. Jeanne vint déposer un baiser sur son front :

"Allez il est l'heure. Tu te sent prête ?"
"Encore un câlin ?"

Jeanne rit et pris sa copine contre elle. Après une dizaine de seconde ainsi, les filles repartirent vers les cours de l'après-midi. Zoé cette fois rentra dans l'établissement, la tête haute aux côté de Jeanne. Elle pris même le temps de papoter avec des camarades de sa classe avant de rentrer. Bien sûr elle voyait certains regards s'arrêter sur son cou, mais cela ne la touchait plus elle prenait même le soin de se tourner vers les filles essayant de la regarder discrètement, avec un grand sourire. Assise à sa table, elle avait la tête haute, défiant presque les regards des autres élèves la regardant. Par contre aucun signe de l'auteur du mot retrouvé en fin de matinée.

Les cours fini elle rejoint Jeanne et rentrèrent à la maison. Dès la porte passée Zoé lui sauta dessus et lui donna un profond baisé, d'abord surprise Jeanne essayait d'interdire l'accès à sa bouche, puis petit à petit elle se détendis et alla faire danser sa langue avec celle de Zoé. Le baisé fut longs, profond et terriblement tendre et excitant. Au début les mains des filles étaient allé chercher la tête de l'autre, pour la plaquer contre la sienne, mais bien vite elles descendirent parcourir les formes de l'autre, les hanches, les fesses, remontant par moment sous la robe légère de l'autre.

RépondreQuote
Posté : 23/08/2018 4:13 Fantasmeur, GB_BoobsLover, Lotus50 et 1 personnes aiment
Anna
 Anna
(@admin)
Auteur
Testeur de Sextoy
Modérateur
Noel
Adam et Eve
Level 7

contente de te lire 🙂

blogueuse érotique sur : MondeSensuel

RépondreQuote
Posté : 23/08/2018 6:40 Lotus50 aime
Page 8 / 10 Retour Suivant
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription