Expérience de gris  

  RSS
lovesens
(@sensdream)
Level 1

Depuis longtemps je suis intéressé par le BD/SM et surtout par les sensations que cela peut procurer...comme une exacerbation des sens...Après plusieurs refus de ma compagne pour investir ce champ de la sexualité j'ai du chercher ailleurs...Il y a quelques temps j'ai trouvé une Maîtresse qui a accepté de m’initier....Nous nous sommes donc retrouvés chez elle, dans une maison un peu isolée et assez lugubre au milieu d'un grand jardin avec un bassin...en poussant la grille je n'en menais pas large...Par contre lorsqu'elle apparut je ne regrettais plus ma démarche....une très belle femme brune aux yeux verts venait m'accueillir...sa robe noire, moulante et courte,  ne laisse rien ignorer de ses formes généreuses et parfaites...des cuissardes soulignent la perfection de ses jambes longues et fuselées  et son décolleté profond révèle des seins abondants qui donnent l'impression de vouloir s'échapper ....en traversant le jardin elle me dit que c'était un lieu de promenade agréable en été et me fit remarquer le champ d'orties...je me réjouissais que nous soyons en hiver...une fois dans la maison nous discutâmes longtemps autour d'un café de mes désirs et limites....elle me donnait un safeword à utiliser en cas de dépassement....enfin elle me conduit en bas des escaliers et me demande de me déshabiller complètement tout en m'abandonnant....je n'en mène pas large et commence à me demander ce que je fais là....quelques instants plus tard je suis nu comme un ver dans une pièce sombre...à genoux, croupe en l'air selon ses ordres....j'ai un peu froid...je l'attends...ma verge tombante n'est pas fière...à chaque bruit dans la maison je sursaute...le moindre courant d'air me fait frissonner...et mon sexe se recroqueville...enfin elle entre...la porte claque...je la sens s'approcher à pas vifs....elle craque une allumette et une bougie vacillante s'allume dans mon dos...mon ventre se creuse....elle commence à caresser mes fesses sensibles de ses mains gantées...elle les ouvre ...m'observe à loisir...elle me jauge...palpe mes couilles avec fermeté...j'ai déjà la sensation de lui appartenir...mon esprit de décision est tombée avec mon pantalon...elle se moque de mon sexe rétracté...puis elle vient devant moi....l'ombre de ses seins sur le mur est impressionnante ...elle me nargue de sa vulve offerte et de ses seins arrogants...elle est tout de noir vêtue dans une combinaison de vinyl  qui laisse apparaitre ses seins et découvre son sexe rasé....ses mains gantées tiennent un joli martinet ....mais rapidement cette vue excitante disparait...elle me place un bandeau sur les yeux...elle s'éloigne...je la sens derrière moi à nouveau...elle saisit mes bourses et les ligature sans ménagement avec une cordelette...mes couilles sont tendues et hypersensibles...elle les ballote en jouant avec la cordelette...quelques pichenettes sadiques viennent frapper mes boules...c'est très douloureux... pourtant je sens déjà mon sexe se réveiller sous ses manipulations....elle me décalotte d'un geste médical...avant de frapper ma tige du dos de la main...elle écarte mes fesses à nouveau...je sens les lanières de cuir qui me caressent doucement...s'insinuent partout....enfin elle ouvre mon anus....elle m'enduit de gel...la sensation est agréable mais j'ai la peur au ventre...je sens le manche du martinet me prendre....brutalement...puis elle me branle ....je commence à gonfler....je la sens se reculer...je redoute le pire...la pointe de sa botte vient frapper mes testicules entravés...c'est très douloureux...elle retire sans ménagement le martinet planté en moi...je tends mes fesses...la sensation est indescriptible...je ne décide plus rien..je subis...je ne suis plus moi-même...un frisson parcourt tout mon corps..j'ai l'impression d'être à vif....puis j'entends dans un claquement sec...plusieurs fois le martinet vient fouetter le carrelage à côté de moi...c'est impressionnant...je débande lentement...elle joue avec moi et ma peur....son pied vient de temps en temps jouer avec mon sexe...j'ai le safeword en tête...pourtant je n'ai encore strictement rien subi...toujours ces fracas du cuir autour de moi...je serre les fesses...elle m'ordonne de redresser mon cul...j'obéis dans l'instinct au moment même où les lanières viennent mordre mes chairs fragiles...ça brûle...sadiquement elle attend un long moment...aucun bruit...puis le second coup tombe...plus fort encore...l'attente encore...presque plus douloureuse que les coups...je sens la chaleur de mon sang dans mes fesses...et les coups qui se succèdent...mes chairs sont en feu maintenant...comme à vif...j'imagine les zébrures roses sur mon cul enflammé....parfois les lanières s'invitent sur mes boules rasées et gonflées par les liens...je me sens totalement soumis et si vulnérable...et pourtant je bande dur maintenant....elle s'en aperçoit et entre deux flagellations elle me branle fermement...elle revient vers moi et m'écarte les globes douloureux...un objet s'empare alors de mon anus...un rosebud je pense...puis les coups reprennent...je suis incapable de les compter...je perds toute notion de temps et de lieu...je m'abandonne...je bande et j'ai mal...enfin les coups cessent...elle se déplace dans la pièce...j'entends ses pas...des tiroirs qui s'ouvrent...puis elle revient vers moi...le bout de son pied joue avec mes couilles...je m'attends au pire...quand elle déverse sur mes fesses un pichet d'eau glacée....douloureux chaud et froid....mon érection n'y résiste pas...ses mains pleines de glaçons me parcourent...partout...ma verge, mes couilles...le froid est pire que le chaud...elle retire le petit bouchon anal qui ornait mon cul...le liquide glacial m'envahit...je me rétracte... pourtant elle m'enfile un glaçon au plus intime...je gémis....avant de m'enfoncer un énorme plug qui me défonce les entrailles...j'imagine la suite avec crainte...mais non elle abandonne mes fesses pour revenir vers mon visage....elle tire ma tête par les cheveux vers le haut...à défaut de les voir, je sens les replis de sa vulve sur mon visage...elle se frotte longuement et sensuellement sur mon nez, ma bouche....je sens son odeur...je perçois sa cyprine...je suis content de l'exciter...ma queue se dresse à nouveau vers mon ventre...mon cul serre le plug...quand je sens tout à coup un liquide chaud inonder mon visage...à sa demande j'ouvre la bouche...l'or de ma Maîtresse m'envahit...je lui appartiens... je suis comme noyé...sur ses ordres je nettoie minutieusement son sexe...partout...ma langue s'infiltre en elle...elle se dandine sur ma langue...avant de se tourner...ses fesses écartées s'écrasent maintenant sur mon visage...m'offrant sa rosette à nettoyer aussi...je m'applique et mon érection redouble...puis elle m'abandonne un instant...je l'entends fouiller à nouveau le tiroir...elle revient...un objet oblongue envahit ma bouche...la force....puis elle me décrit l'objet qui maintenant s'enfonce en elle...elle gémit...avant de me le redonner en bouche...il a alors changé de goût et est devenu très odorant ...mes pensées chavirent lorsque je constate que ce god est désormais attaché à sa vulve....et alors qu'elle me contourne je sais déjà ce qui m'attends...

RépondreQuote
Posté : 16/01/2017 8:25
Anna
 Anna
(@admin)
Auteur
Testeur de Sextoy
Modérateur
Noel
Adam et Eve
Level 7

tu as pris beaucoup de plaisir, as tu continué ta reion avec ta maitresse?

blogueuse érotique sur : MondeSensuel

RépondreQuote
Posté : 17/01/2017 7:59
lovesens
(@sensdream)
Level 1

Oui Anna, un certain temps jusqu'à ce que je décide d'y mettre un terme car il fallait toujours plus....et je ne voulais pas dépasser certaines limites

RépondreQuote
Posté : 17/01/2017 9:28
lovesens
(@sensdream)
Level 1
Posté par: Anna

 

tu as pris beaucoup de plaisir, as tu continué ta reion avec ta maitresse?

Ce qui m’intéresse dans ces pratiques ce sont les sensations ressenties (psychiques et physiques) et le sentiment d'appartenance...pas la douleur en soi, même si ce mélange sucré-salé entre plaisir et douleur (légère) me plait....En fait pour être sincère, le printemps est arrivé avec les joies du jardin...et une séance dure avec les orties a mis un terme à mes envies....   j'ai constaté que la tolérance à la douleur augmentait et qu'il fallait toujours accroître les stimulations au fil des séances pour retrouver les mêmes sensations...alors j'ai décidé d'arrêter car je ne voulais pas franchir certaines limites (marques, érosions ou brûlures....). Si tu veux on peut discuter plus en détails....

RépondreQuote
Posté : 19/01/2017 8:56
Anna
 Anna
(@admin)
Auteur
Testeur de Sextoy
Modérateur
Noel
Adam et Eve
Level 7

oui je comprends tout à fait 🙂 . Par contre moi j'aime les marques, comme celles des cordes. Mais ça s'estompent toujours assez vite !

par contre les orties ouhla non jamais sur moi !!

blogueuse érotique sur : MondeSensuel

RépondreQuote
Posté : 20/01/2017 7:23
lovesens
(@sensdream)
Level 1

Bonsoir Anna,

Une autre séance...pour vous plaire

A la suite d'un échange avec ma partenaire habituelle ma décision était prise…je devais continuer dans ma démarche encore initiatique pour l’heure…je pris donc mon courage à deux mains et j’empoignais le combiné pour appeler ma dominatrice…comme attendu elle me reprocha ma longue absence…je lui opposais mes craintes et mes appréhensions vis-à-vis de mes limites et de ses envies à elle…elle me demanda d’exprimer mes limites précises…j’énumérais ce que je lui avis déjà dit…érosions sanguines, marques de plus de 3 jours, et bien sûr brûlures…en lui faisant remarquer que cela excluait le marquage…elle sembla acquiescer tout en me disant que le marquage représentait pour elle l’aboutissement ultime de l’appartenance et de la soumission, créant un lien fort entre nous…la douleur ressentie, intense mais fugace selon elle, représentant l' offrande du soumis à cette relation…un mélange de peur et d’excitation m’envahit en imaginant une pratique que je continuais de récuser…je réalisais alors qu’en lui parlant je bandais dans mon pantalon…j’essayais pourtant d’être ferme en lui disant que ce n’était définitivement pas envisageable et que je n’étais pas prêt à cela…elle sembla acquiescer et me proposa de nous voir le lendemain samedi à 18h00…tout en ajoutant, tu as bien fait de te manifester aujourd’hui j’aurais une surprise pour toi…mon cœur palpitait et la tension dans mon boxer ne faiblissait pas…elle me fit une dernière recommandation intime pour le lendemain…je la saluais et raccrochais….une longue attente commençait…heureusement j’avais rendez-vous avec mon amie…qui allait pouvoir soulager mes tensions…Tout en lui faisant l’amour ce soir là mon esprit voguait vers ma mon rendez-vous du lendemain et je constatais tout le piment que ces pratiques induisait, donnant à mon grand regret une certaine fadeur à ma sexualité habituelle…ma nuit fût agitée..

 

Dès mon réveil mon rendez-vous de l’après midi occupait mes pensées…je me préparais donc mentalement et physiquement…je connaissais bien ses exigences quant à mon épilation et à l’hygiène…sous la douche je soignais donc mon épilation intime…et j’envisageais un lavement pour l’après midi avant de me rendre à mon rendez-vous…Finalement l’heure tant attendue arriva…c’est le cœur battant que je sonnais à la grille de sa villa…l’ouverture automatique se déclencha et j’entrais…en traversant le jardin enneigé je me remémorais la séance des orties avec un certain émoi…et pourtant je revenais ! Sur le perron elle m’accueillit et me dirigea rapidement à l'intérieur vers une pièce que je ne connaissais pas encore…Sa tenue  était affolante bien qu'assez classique…une chemisier blanc transparent qui ne cachait rien de l'arrogance de  ses seins qui pointaient déjà...assorti d'un short de latex, excessivement moulant et muni d'une ouverture à l'entrejambe, autorisant toutes les audaces à l'égard de cette intimité lisse…et enfin de très hautes cuissardes de latex également, mettant en valeur ses jambes longues et fuselées...et ménageant une partie de peau nue et bronzée sur le haut de ses cuisses... elle me rappela que nous avions mis les choses au point la veille et ses paroles furent donc laconiques et assez dures…je remarquais vite les accessoires posés sur une commode… l'accueil était un mélange de chaleur bienveillante et de froideur indéfinissable…elle me narguait en me toisant tout en caressant ma tête nonchalamment…elle me déstabilisait....je pouvais percevoir son envie de me punir pour cette absence bien qu’elle n’en parla pas…empoignant mes cheveux sans ménagement elle amena mon visage sur son sein droit qu'elle dégagea rapidement du chemisier…je m’empressais de lui donner les caresses attendues sans me faire prier…puis elle appuya sur ma tête pour l’amener plus bas entre ses cuisses,  qu’elle écarta…un « lèches ! » sec résonna à mes oreilles…je m’exécutais pour mon plus grand plaisir…devant cette vulve si convoitée dont je savais ne pas avoir l’accès du moins pas à mon initiative…elle seule pouvait en décider et généralement c’était plutôt elle qui venait s’empaler…j'adorais ses lèvres intimes charnues et brunes qui recouvraient ses fines dentelles intérieures et son clitoris ferme...rapidement elle se mit à suinter…avant de couler abondamment....j’étais content et moins inquiet…elle me releva…puis alla se saisir d’un paddle de cuir posé sur la commode…et elle vint se camper devant moi en l’agitant entre ses mains gantées… "Baisses ton pantalon et montres moi l’effet que je te fais ! »…en un éclair mon jean glissa à terre et je baissais timidement mon boxer…chemise pendante et pantalon aux pieds je me sentais ridicule...je lui présentais une érection encore débutante…  elle l’empoigna fermement de ses doigts gantés…décalottant mon gland…puis elle se mit à me branler…elle semblait satisfaite…elle serrait mes couilles comme pour manifester son autorité…puis se reculant elle joua de son paddle sur cette verge désormais bien tendue…de délicates tapettes d’abord qui renforcèrent ma turgescence…puis plus fortes…m’arrachant quelques gémissements…surtout quand elle touchait le gland…un filet translucide ne tarda pas à se manifester sur mon méat…elle ôta son gant pour venir enduire ses doigts de ce nectar préliminaire…comme à son habitude elle les porta ensuite à ma bouche…je la nettoyais sans broncher…autant mon sperme m’écœurait encore un peu, autant ce liquide séminal me plaisait… après un bon moment de ce petit jeu partagé entre douleur et excitation, elle me demanda de ma retourner…puis de me pencher en avant…je savais qu’elle allait contrôler si ses ordres avaient été respectés…elle écarta mes fesses et trouva l’anneau…je n’avais pas oublié…elle dégagea le chapelet, boule par boule…pour mieux le renfoncer d’un seul coup…je sentais mon anus s’ouvrir…quand elle sembla satisfaite elle remplaça le chapelet par un plug conséquent…je me sentais rempli mais ce n’était pas désagréable…elle me demanda de me mettre totalement nu…puis elle me redressa face à elle puis entreprit de me ligaturer la base des bourses avec une cordelette…elle serrait fort…mes testicules se trouvaient ainsi entravés et repoussés vers le bas….elle garda le bout du lien en main et commença à me promener dans la pièce avec cette laisse improvisée, encore plus humiliante que le collier….elle rait en me disant « je te tiens par les couilles… »…reprenant le paddle elle se mit à tapoter mes bourses tendues…c’était très douloureux…je supportais…puis me trainant toujours derrière elle, elle se dirigea vers la porte et m’entraina vers le jardin…une annexe que je connaissais au fond du jardin faisait office de donjon…alors que nous parcourions l’allée elle me sourit en disant «  une surprise t’attend… »…mon rythme cardiaque s’accéléra de nouveau…à quoi devais je m’attendre ? certains équipements de son donjon me faisaient encore peur…sans me laisser m’abandonner à mes réflexions arrivés au beau milieu de la pelouse enneigée, elle m’ordonna de m‘allonger…à regret j’obéissais…la neige réveillait maintenant chaque millimètre de ma peau…je n’ignorais plus aucune partie de mon corps…l’impression accentuée d’être vivant…rapidement je sentais immédiat la brûlure du froid sur mon gland à vif…un frisson parcourut mon dos…de ses pieds elle massait mes fesses en appuyant fermement…mes couilles très exposées se glaçaient au contact de la neige…le cuir taquinait mon entrejambe…mes fesses…un sacré chaud froid…sensation nouvelle et indescriptible…pas vraiment désagréable…par contre je regardais la maison voisine avec appréhension…deux fenêtres donnaient sur le jardin de ma maîtresse…et je connaissais son goût pour exhiber ses soumis…avec le froid qui s’infiltrait mon érection fondait comme neige au soleil…quand elle me releva j’étais transis…avec un sexe recroquevillé…elle se moqua de moi et de mon appendice flétri…nous continuâmes notre promenade hivernale vers le donjon…

RépondreQuote
Posté : 22/01/2017 9:03
alfaducentaure
(@alfaducentaure)
Adam et Eve
Auteur
Level 1

Je suis aussi adepte de ces jeux BDSM. Au début, je ne préviens pas mes partenaires et c'est au fil de la relation (sans trop tarder non plus) que je soumets l'utilisation d'accessoires alors ça commence souvent par un masque puis les menottes. Ensuite vient la cravache ou le fouet, les pinces à tétons, le bâillon etc. Je peux dire, qu'en général, elles sont surprises mais pas désagréablement !

RépondreQuote
Posté : 04/04/2017 8:48
alfaducentaure
(@alfaducentaure)
Adam et Eve
Auteur
Level 1
Posté par: lovesens

 

Bonsoir Anna,

Une autre séance...pour vous plaire

A la suite d'un échange avec ma partenaire habituelle ma décision était prise…je devais continuer dans ma démarche encore initiatique pour l’heure…je pris donc mon courage à deux mains et j’empoignais le combiné pour appeler ma dominatrice…comme attendu elle me reprocha ma longue absence…je lui opposais mes craintes et mes appréhensions vis-à-vis de mes limites et de ses envies à elle…elle me demanda d’exprimer mes limites précises…j’énumérais ce que je lui avis déjà dit…érosions sanguines, marques de plus de 3 jours, et bien sûr brûlures…en lui faisant remarquer que cela excluait le marquage…elle sembla acquiescer tout en me disant que le marquage représentait pour elle l’aboutissement ultime de l’appartenance et de la soumission, créant un lien fort entre nous…la douleur ressentie, intense mais fugace selon elle, représentant l' offrande du soumis à cette relation…un mélange de peur et d’excitation m’envahit en imaginant une pratique que je continuais de récuser…je réalisais alors qu’en lui parlant je bandais dans mon pantalon…j’essayais pourtant d’être ferme en lui disant que ce n’était définitivement pas envisageable et que je n’étais pas prêt à cela…elle sembla acquiescer et me proposa de nous voir le lendemain samedi à 18h00…tout en ajoutant, tu as bien fait de te manifester aujourd’hui j’aurais une surprise pour toi…mon cœur palpitait et la tension dans mon boxer ne faiblissait pas…elle me fit une dernière recommandation intime pour le lendemain…je la saluais et raccrochais….une longue attente commençait…heureusement j’avais rendez-vous avec mon amie…qui allait pouvoir soulager mes tensions…Tout en lui faisant l’amour ce soir là mon esprit voguait vers ma mon rendez-vous du lendemain et je constatais tout le piment que ces pratiques induisait, donnant à mon grand regret une certaine fadeur à ma sexualité habituelle…ma nuit fût agitée..

 

Dès mon réveil mon rendez-vous de l’après midi occupait mes pensées…je me préparais donc mentalement et physiquement…je connaissais bien ses exigences quant à mon épilation et à l’hygiène…sous la douche je soignais donc mon épilation intime…et j’envisageais un lavement pour l’après midi avant de me rendre à mon rendez-vous…Finalement l’heure tant attendue arriva…c’est le cœur battant que je sonnais à la grille de sa villa…l’ouverture automatique se déclencha et j’entrais…en traversant le jardin enneigé je me remémorais la séance des orties avec un certain émoi…et pourtant je revenais ! Sur le perron elle m’accueillit et me dirigea rapidement à l'intérieur vers une pièce que je ne connaissais pas encore…Sa tenue  était affolante bien qu'assez classique…une chemisier blanc transparent qui ne cachait rien de l'arrogance de  ses seins qui pointaient déjà...assorti d'un short de latex, excessivement moulant et muni d'une ouverture à l'entrejambe, autorisant toutes les audaces à l'égard de cette intimité lisse…et enfin de très hautes cuissardes de latex également, mettant en valeur ses jambes longues et fuselées...et ménageant une partie de peau nue et bronzée sur le haut de ses cuisses... elle me rappela que nous avions mis les choses au point la veille et ses paroles furent donc laconiques et assez dures…je remarquais vite les accessoires posés sur une commode… l'accueil était un mélange de chaleur bienveillante et de froideur indéfinissable…elle me narguait en me toisant tout en caressant ma tête nonchalamment…elle me déstabilisait....je pouvais percevoir son envie de me punir pour cette absence bien qu’elle n’en parla pas…empoignant mes cheveux sans ménagement elle amena mon visage sur son sein droit qu'elle dégagea rapidement du chemisier…je m’empressais de lui donner les caresses attendues sans me faire prier…puis elle appuya sur ma tête pour l’amener plus bas entre ses cuisses,  qu’elle écarta…un « lèches ! » sec résonna à mes oreilles…je m’exécutais pour mon plus grand plaisir…devant cette vulve si convoitée dont je savais ne pas avoir l’accès du moins pas à mon initiative…elle seule pouvait en décider et généralement c’était plutôt elle qui venait s’empaler…j'adorais ses lèvres intimes charnues et brunes qui recouvraient ses fines dentelles intérieures et son clitoris ferme...rapidement elle se mit à suinter…avant de couler abondamment....j’étais content et moins inquiet…elle me releva…puis alla se saisir d’un paddle de cuir posé sur la commode…et elle vint se camper devant moi en l’agitant entre ses mains gantées… "Baisses ton pantalon et montres moi l’effet que je te fais ! »…en un éclair mon jean glissa à terre et je baissais timidement mon boxer…chemise pendante et pantalon aux pieds je me sentais ridicule...je lui présentais une érection encore débutante…  elle l’empoigna fermement de ses doigts gantés…décalottant mon gland…puis elle se mit à me branler…elle semblait satisfaite…elle serrait mes couilles comme pour manifester son autorité…puis se reculant elle joua de son paddle sur cette verge désormais bien tendue…de délicates tapettes d’abord qui renforcèrent ma turgescence…puis plus fortes…m’arrachant quelques gémissements…surtout quand elle touchait le gland…un filet translucide ne tarda pas à se manifester sur mon méat…elle ôta son gant pour venir enduire ses doigts de ce nectar préliminaire…comme à son habitude elle les porta ensuite à ma bouche…je la nettoyais sans broncher…autant mon sperme m’écœurait encore un peu, autant ce liquide séminal me plaisait… après un bon moment de ce petit jeu partagé entre douleur et excitation, elle me demanda de ma retourner…puis de me pencher en avant…je savais qu’elle allait contrôler si ses ordres avaient été respectés…elle écarta mes fesses et trouva l’anneau…je n’avais pas oublié…elle dégagea le chapelet, boule par boule…pour mieux le renfoncer d’un seul coup…je sentais mon anus s’ouvrir…quand elle sembla satisfaite elle remplaça le chapelet par un plug conséquent…je me sentais rempli mais ce n’était pas désagréable…elle me demanda de me mettre totalement nu…puis elle me redressa face à elle puis entreprit de me ligaturer la base des bourses avec une cordelette…elle serrait fort…mes testicules se trouvaient ainsi entravés et repoussés vers le bas….elle garda le bout du lien en main et commença à me promener dans la pièce avec cette laisse improvisée, encore plus humiliante que le collier….elle rait en me disant « je te tiens par les couilles… »…reprenant le paddle elle se mit à tapoter mes bourses tendues…c’était très douloureux…je supportais…puis me trainant toujours derrière elle, elle se dirigea vers la porte et m’entraina vers le jardin…une annexe que je connaissais au fond du jardin faisait office de donjon…alors que nous parcourions l’allée elle me sourit en disant «  une surprise t’attend… »…mon rythme cardiaque s’accéléra de nouveau…à quoi devais je m’attendre ? certains équipements de son donjon me faisaient encore peur…sans me laisser m’abandonner à mes réflexions arrivés au beau milieu de la pelouse enneigée, elle m’ordonna de m‘allonger…à regret j’obéissais…la neige réveillait maintenant chaque millimètre de ma peau…je n’ignorais plus aucune partie de mon corps…l’impression accentuée d’être vivant…rapidement je sentais immédiat la brûlure du froid sur mon gland à vif…un frisson parcourut mon dos…de ses pieds elle massait mes fesses en appuyant fermement…mes couilles très exposées se glaçaient au contact de la neige…le cuir taquinait mon entrejambe…mes fesses…un sacré chaud froid…sensation nouvelle et indescriptible…pas vraiment désagréable…par contre je regardais la maison voisine avec appréhension…deux fenêtres donnaient sur le jardin de ma maîtresse…et je connaissais son goût pour exhiber ses soumis…avec le froid qui s’infiltrait mon érection fondait comme neige au soleil…quand elle me releva j’étais transis…avec un sexe recroquevillé…elle se moqua de moi et de mon appendice flétri…nous continuâmes notre promenade hivernale vers le donjon…

   

C'est chaud, très chaud, tout à fait dans mon esprit !

RépondreQuote
Posté : 04/04/2017 8:49
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription